Nîmes 1-2 TFC : Toulouse passera les fêtes au chaud

Publié le 23 décembre 2021 à 10:35 par Samuel Cadène

En s'imposant logiquement à Nîmes en clôture de la première partie de saison, le TFC s'est assuré de passer les fêtes au chaud. Même s'il n'est pas champion d'automne, l'essentiel était de renouer avec le succès en déplacement.

Au diable le titre honorifique de champion d'automne, le TFC aura au moins sous le sapin de Noël trois points précieux décrochés à Nîmes dans une rencontre qui n'aura finalement été qu'une formalité. En effet, jamais, dans cette rencontre aux allures de revanche de la victoire en Coupe de France, le TFC n'a montré un visage craintif. Au contraire, dès le début de la rencontre, grâce au coup de casque tranchant de Rasmus Nicolaisen, les hommes de Montanier assommaient déjà les Crocos. Coup de chapeau au passage à Branco van den Boomen, décidément le meilleur joueur de Ligue 2 de cette première moitié de saison et auteur de sa 12e passe décisive de la saison. Bluffant.

On a aimé dans ce match assez déséquilibré les fulgurances de Mikkel Desler sur son couloir droit. Le Danois a été indéniablement le meilleur joueur sur la pelouse hier soir, et ce n'est pas une première cette année. Mieux, il aurait dû être crédité d'une passe décisive pour récompenser sa performance globale, et il ne doit sa punition qu'à l'incroyable loupé de Rhys Healey seul face au but vide (26e). Heureusement pour l'Anglais et pour Toulouse, sur le second but toulousain, son plat de pied est parfait et permet aux Violets de concrétiser leur domination une fois de plus. Du reste, on a retrouvé un Brecht Dejaegere à un bon niveau, même constat pour Onaiwu, très actif mardi soir.

Toulouse joue à se faire peur, mais tient bon

Mais comme avec ce TFC, rien n'est jamais acté à l'avance, il aura fallu une frappe venue d'ailleurs (comme celle de l'égalisation guingampaise au Stadium d'ailleurs) pour que les Gardois reprennent espoir en fin de rencontre. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Toulouse a finalement tremblé sur une triple occasion dégagée par Issiaga Sylla sur sa ligne de but...

Toujours est-il qu'avec ce succès engrangé après trois mois de disette loin du Stadium, le TFC n'a pas permis à Ajaccio de creuser l'écart en tête du championnat. Les Corses n'ont qu'une longueur d'avance sur le Tèf, et le moindre faux-pas pourrait être fatal. Une chose est sûre, si le championnat conserve les mêmes écarts comptables au soir de l'ultime journée, le déplacement à Ajaccio s'annonce électrique. On a déjà hâte d'y être.

Nos derniers articles