Nantes 2-1 TFC : Les notes des Toulousains

Publié le 02 décembre 2019 à 16:50 par Rédac

Après la défaite du TFC sur la pelouse de Nantes (2-1), découvrez les notes (sur 10) attribuées par la rédaction du site LesViolets.Com aux joueurs toulousains…

NOS TOPS

Néant.

RAS (ou presque)

Quentin Boisgard (4,5/10) : Dans l'indigence du spectacle proposé par les deux équipes, on trouvait quand même un joueur de foot soucieux de jouer au sol, en peu de touches, vers l'avant, et c'était lui. Ca n'a pas toujours marché, mais c'était déjà un grand mérite d'essayer ça dans un tel match.

Baptiste Reynet (4/10) : Quelques arrêts corrects et pas de responsabilité particulière sur les buts, même s'il fait une erreur sur le gros raté de Coulibaly (16'). En fait, avec la défense qu'on lui inflige, il fait plus de la peine qu'autre chose.

Efthymios Koulouris (4/10) : Forcément, dans une équipe qui n'essaie quasiment que le jeu long, l'attaquant de pointe s'illustre rarement. Mais il a parfois réussi à jouer en pivot, à remiser, à décaler ses ailiers. Dur de dire ce qu'il pouvait faire de mieux.

NOS FLOPS

Ibrahim Sangaré (3,5/10) : Comme toute l'équipe, il a eu du mal, surtout une fois orphelin de Koné. Il est quand même parvenu à casser des lignes quelques fois par ses passes. Obtient le penalty.

Kelvin Amian (2,5/10) : A tenté en vain quelques combinaisons. Emprunté et constamment en train de subir la loi de Simon, il se fond à merveille dans la fébrile défense du Tèf.

Issiaga Sylla (2,5/10) : Même si sa main provoque le penalty nantais, difficile d'accabler un joueur qui propose autant, surtout qu'il sauve un but tout fait. Mais force est de constater qu'il a beaucoup souffert face à Kader Bamba - pourtant pas un cador du championnat de France.

Max-Alain Gradel (2/10) : Un beau coup-franc sur la barre mais des corners gâchés à la pelle. Quelques fautes glanées, mais ça jamais rien de construit. Gradel n'est plus indispensable, mais démarre titulaire à tous les coups. Pourquoi ?

Wesley Saïd (1,5/10) : Nous sommes en décembre et personne n'a encore compris ce qui justifiait les 8 millions qu'il a coûté. Et même s'il avait été gratuit, le constat serait là : Saïd ne provoque pas, se propose peu, fait les efforts minimum. Personne n'a jamais fait carrière sur un toucher de balle.

Agustin Rogel (1,5/10) : Pendant un quart d'heure, on croit qu'il va faire un match correct. Puis vient le premier pressing, puis le premier centre, puis le premier crochet, et on se rappelle alors que sa bonne volonté n'aura jamais raison de son incroyable lenteur.

Nicolas Isimat-Mirin (1/10) : Doublé par Blas sur le but du break. En plus d'être un des pires relanceurs de Ligue 1, il est mangé dans les duels. Quel est son point fort, au fait ?

Manu Koné (non noté) : Le rouge est extrêmement sévère et change tout. Mais avant ça, le Pitchoun enchaînait les fautes…

Antoine Kombouaré (1/10) : En fait, la faiblesse de l'arbitrage est peut-être une bénédiction pour Kombouaré : elle lui fournit un alibi face à l'absence totale d'un plan de jeu sérieux. Balancer devant et mettre des coups, ça ne marche pas. Il faudra se creuser un peu plus la tête.

Vous pouvez noter vous-même les joueurs du TFC après cette rencontre en cliquant ici : https://www.lesviolets.com/evaluation/

Nos derniers articles