Naming du Stadium : Que peut espérer le TFC ?

Publié le 11 juin 2018 à 10:15 par JB

Après plusieurs mois de négociations, Toulouse Métropole et le TFC ont trouvé un accord sur la prochaine convention qui entrera en vigueur en 2020. Deux choses importantes à retenir : le TFC paiera un loyer légèrement supérieur aux 9 800 euros par match actuellement, et une possibilité d’afficher un nom commercial au Stadium, autrement dit un “Naming.”

Le club et Toulouse Métropole sont en recherche active d’un partenaire. Nous avons prévu que les revenus générés par cette opération seront partagés par le club et la métropole. Celui qui trouvera le partenaire le premier, aura un petit intéressement supplémentaire” a précisé Jean-Luc Moudenc pour Actu Toulouse.

Bordeaux a réussi à décrocher un contrat avec Matmut pour son nouveau stade. Alors qu’un montant de 3,9 millions d’euros par an était espéré, le partenariat a été signé pour moitié moins. Au Mans, les MMA ont versé 13 millions d’euros pour 10 ans (soit 1,3 million par an).

Pour son Groupama Stadium, l’OL récupère entre 5 et 7 millions par saison. Enfin, Orange donne environ 3M par an pour le Vélodrome.

En se basant sur les exemples les plus proches du modèle toulousain, Bordeaux et Le Mans, le naming du Stadium pourrait rapporter au total entre 1 et 2 millions d’euros chaque année, à diviser en deux entre le club et Toulouse Métropole ; soit un chèque qui se situerait entre 500 000 et 1 million d’euros. Pas de quoi flamber sur le marché des transferts...

Nos derniers articles