Montpellier 3-0 TFC : Les notes des Toulousains

Publié le 12 novembre 2019 à 12:00 par Rédac

Après la défaite du TFC contre Montpellier dimanche après-midi (3-0), découvrez les notes (sur 10) attribuées par la rédaction du site LesViolets.Com aux joueurs toulousains…

NOS TOPS

Néant

RAS

Manu Koné (5/10) : Le jeune Toulousain a su tirer son épingle du jeu dans une partie pourtant catastrophique pour les siens. Orientation du jeu, percées, dribbles : quelques caractéristiques intéressantes qu’on aimerait revoir à l’avenir.

Efthymios Koulouris (5/10) : Même si la réussite le fuit, il reste un vrai atout du Tèf. Son entrée a quelque peu changé la face de ses coéquipiers au retour des vestiaires. Le Grec se montre précieux dans les remontées de balles et les déviations.

NOS FLOPS

Baptiste Reynet (3/10) : Blessé aux cotes durant l’échauffement, le portier toulousain a semblé gêné durant toute la partie. Il a voulu rester sur le terrain, ses détentes en ont pâti et il en a pris trois dans l’escarcelles.

Moussa Diarra (3/10) : Quelques bonnes interventions, mais en retard la grande majorité du temps. Difficile d’en attendre plus d’un gamin dans ce contexte.

Matthieu Dossevi (3/10) : De l’activité, mais absolument inoffensif. En revanche, ses feintes de centre — puis centre en rupture — sont toujours aussi incroyablement efficaces.

Issiaga Sylla (3/10) : Une éolienne sur ce match : il a beaucoup brassé, mais ce n’était que du vent.

Kelvin Amian (2/10) : Avant, il était bon à droite et mauvais dans l’axe. Désormais, il est mauvais partout.

Yaya Sanogo (2/10) : Il est incapable de jouer à une seule pointe. Tout le monde le savait, Yaya le savait, les supporters le savaient. Mais c’est Antoine Kombouaré qui fait les compositions. Maintenant, il le sait.

Max-Alain Gradel (2/10) : Avec l’âge, il devient quasiment inutile au poste d’ailier gauche dans un 4-3-3. Il se perd à faire la différence tout seul, centre pour personne, et ne défend que trop peu.

Nicolas Isimat-Mirin (2/10) : Devait être le patron pendant que le secteur défensif était décimé : il est devenu celui qui est en train de couler l’entreprise.

Ibrahim Sangaré (2/10) : S’il signe prochainement en Angleterre, il pourrait y devenir une plus grande fraude que Zambo-Anguissa. C’est dire le niveau de l’Ivoirien depuis désormais plus de six mois.

William Vainqueur (2/10) : Il est temps de se réveiller pour ne pas faire une Imbula version 2019/2020. Il est temps, aussi, de fermer les jambes pour éviter d’autres humiliations.

Nos derniers articles