logo lesviolets.com
croix occitane
Les mots de Rafael Ratao, en dépression avant de signer au TFC
Montanier : "Je fais confiance aux data, je n'ai pas le temps de visualiser un joueur de D2 bulgare"

La data du TFC fait des émules et les grandes lignes de la presse.

La data du TFC fait des émules et les grandes lignes de la presse. Cette semaine, c'est Le Figaro (oui, oui !) qui s'est intéressé à la manière de recruter du côté du Stadium. Philippe Montanier en a profité pour donner les grandes lignes de la recette : "Ces données nous servent au quotidien, mais on n’est pas sous la dictature des data. Notre expérience, que ce soit le président ou moi, nous sert tout autant. L’humain reste avant tout au centre du projet. On me propose plusieurs joueurs, la plupart que je ne connais pas, car les data nous sortent des profils différents. On liste les joueurs par ordre de préférence. Après, il y a l’aspect financier et, bizarrement, entre le premier et le troisième, on doit souvent choisir le troisième, car on n’a pas les moyens pour viser celui qui est en tête de liste. Je fais confiance aux data et au travail des recruteurs, car je n’ai pas le temps de visualiser un joueur qui joue en deuxième division bulgare, avec toute l’estime que j’ai pour ce championnat."