Montanier : "C'est avec cet état d'esprit-là qu'on pourra faire des résultats"

Publié le 02 août 2021 à 17:36 par JB

Après Nancy - TFC (0-4), Philippe Montanier s'est présenté en conférence de presse. Interview à lire sur LesViolets.Com.

Philippe, quel est votre sentiment après ce succès ?
"Il y a des soirées où tout se passe pour le mieux. Ça a été le cas, il faut savourer. Dans le contenu et l'état d'esprit, ça a été un bon match de l'équipe. Je crois qu'on a cadré 8 frappes sur 11. Donc quand on a ce degré d'efficacité, ça rend service pour mettre le match dans le bon sens. J'ai aussi apprécié l'abnégation défensive. On a vu que les joueurs ne voulaient pas encaisser de buts. C'est avec cet état d'esprit-là qu'on pourra faire des résultats. On était vraiment décidé à vouloir s'imposer, à presser haut, à perturber cette équipe de Nancy qui a de la qualité. On doit avoir le même état d'esprit à domicile et à l'extérieur."

Et deux buts sur corners !
"On les travaille beaucoup. Mais, après, il faut la qualité et le talent pour frapper les coups de pied arrêtés. Branco a ça. Il a été décisif, tout comme Rhys. Mais on a vraiment vu la victoire d'une équipe, d'un groupe. Pour un entraîneur, c'est toujours appréciable."

Vous attendiez-vous à ce que Nancy laisse autant d'espace ?
"Nancy a des qualités de pressing notamment. On l'a vu en seconde mi-temps, on a été un peu en danger. Et chaque médaille a son revers. On savait qu'il y avait des espaces dans le dos et qu'on a des joueurs rapides. Mais entre ce qui est préparé et le faire dans le match... Là, ils ont bien réussi. On s'était dit d'essayer d'exploiter ces espaces dans le premier quart d'heure."

Vous en êtes déjà à 4 points sur 6, c'est pas mal !
"Le problème, c'est que dans "pas mal", il y a "mal". La semaine dernière, on était déçu. Là, il fallait remettre les compteurs à zéro. On est satisfait, mais dès ce lundi, on va oublier ce match et on va penser à Pau. Ce sera une rencontre différente. On est content d'être sur une bonne dynamique, mais malheureusement, cette victoire ne nous garantit rien sur l'avenir."

Nos derniers articles