Monaco 0-0 TFC : Un nul et c'est presque tout

Publié le 19 septembre 2010 à 00:00 par cedric

Au terme d'une rencontre ennuyeuse, Toulouse ramène le point du match nul de son déplacement à Monaco (0-0). Un résultat qui a tout juste le mérite de rassurer l'équipe après la prestation décevante face à Saint-Etienne.

 

Monaco - Toulouse : 0-0

 

Le TFC revient de Monaco avec son premier résultat nul de la saison (0-0). Un point de plus au classement dont se contenteront les Violets après la défaite à domicile subie la semaine dernière contre l'ASSE (0-1). Mais il laissera un goût d'inachevé dans les esprits des supporters toulousains. Les hommes d'Alain Casanova ont en réalité eu la place d'obtenir un nouveau succès à l'extérieur qui leur aurait permis de conserver la tête du championnat.

 

Stéphane Ruffier décisif

 

Leur mainmise sur la partie (et surtout en deuxième période) ne s'est concrétisée que tardivement. Il a fallu attendre le dernier quart d'heure pour voir enfin de véritables occasions de but. Daniel Congré d'abord sur corner place une tête rageuse que Stéphane Ruffier bloque parfaitement (74e). Daniel Braaten ensuite sur une remise de Federico Santander décoche une frappe du gauche soudaine à l'entrée de la surface de réparation. Une nouvelle fois, le portier monégasque sort une claquette décisive (75e). L'international français s'est également illustré un peu plus tard sur un centre de Moussa Sissoko dévié par Petter Hansson (84e). Sans ses trois interventions, les Hauts-Garonnais auraient pu faire la différence.

 

Si Toulouse est resté muet, ce n'est pas uniquement à cause de la performance du gardien monégasque. L'équipe s'est montrée trop brouillonne et imprécise durant les quarante-cinq premières minutes. Les joueurs de Guy Lacombe n'étant pas plus brillants, le spectacle a franchement été très décevant. Un seul mouvement digne de ce nom est à relever juste avant la pause. Sur un centre de Franck Tabanou, Federico Santander au point de pénalty dépose une tête dans les bras de Stéphane Ruffier (42e). Le retour aux vestiaires a heureusement fait du bien et a permis ensuite de retrouver une équipe conquérante et appliquée jusqu'aux abords des vingt derniers mètres.

 

Santander trop seul devant

 

Au final, le constat est le même. Le TFC est très solide défensivement. Preuve en est, Matthieu Valverde n'a pratiquement pas été inquiété de la rencontre. L'équipe a progressé dans la construction du jeu. Le ballon circule bien entre les joueurs. Mais la finition fait toujours défaut. L'attaquant de pointe est trop souvent isolé et ne reçoit quasiment pas de ballon exploitable pour trouver le chemin des filets. Pour une première titularisation, Federico Santander s'est bien battu. Il a fait ce qu'il a pu, montrant au passage qu'il est un très bon joueur de tête. Mais ses coéquipiers ne l'ont jamais mis en position pour frapper au but. Et c'est bien sur ce point-là que Toulouse devra rapidement progresser.

 

C.G.

Nos derniers articles