Mon mercato idéal (deuxième épisode)

Publié le 11 juillet 2020 à 14:38 par Samuel Cadène

Tout au long de cette période des transferts, la rédaction du site LesViolets.Com va vous proposer, comme chaque année, son mercato idéal. Aujourd'hui, voici le mercato idéal de… Samuel Cadène, rédacteur pour le site LesViolets.Com.

Si de multiples changements s'opèrent en interne, les recrues tardent à arriver sur les bords de la Garonne. Certes, Comolli et ses hommes ne chôment pas pour restructurer un club géré depuis des années comme un centre aéré, mais la seule arrivée de Maxime Dupé pose problème à l'heure où le TFC prépare sa remontée immédiate.

La défense : changer de latéraux

Si le poste de gardien de but ne semble plus faire débat avec l’arrivée de Dupé, ses compères de la défense vont subir une batterie de changements auxquels ils vont devoir s’adapter rapidement. Dans l’idéal, je m’appuierai sur un axe à la fois jeune et de caractère en associant Bafodé Diakité et Ruben Gabrielsen, qui semble désormais plus que promis au capitanat. Aussi, étant donné les pépins physiques qui nous ont handicapés ces dernières années, s’affairer à trouver un remplaçant autre qu’Agustin Rogel ne serait pas du luxe. Partant de ce constat, récupérer Aymen Abdennour serait à mon sens une bonne idée, pour l’inclure dans la rotation. L’amour du maillot ne l’a jamais quitté et les supporters du TFC l’adorent, même si nombreux doutent de son niveau actuel. Serait-il vraiment risqué de tenter ce pari alors que le Tunisien est libre ? Vu le niveau affligeant de notre ami uruguayen, je ne pense pas. Dès lors, je suis convaincu que de retenir les joueurs contre leur volonté ne mènera à rien. Je pense notamment à Issiaga Sylla et Kelvin Amian, dont les envies de départ ne sont un secret pour personne au club. Mathieu Goncalves peut sans aucun problème devenir le titulaire à gauche, encore faut-il lui faire assez confiance pour cela. Je glisse au passage qu’Hassane Kamara, le latéral gauche du Stade de Reims ayant explosé cette saison jouait en 2011 au… TFC ! À méditer. À droite, le profil de Gédéon Kalulu de l’AC Ajaccio me plaît bien. Encore faut-il que les Corses acceptent de le céder à un concurrent pour la montée…

Le milieu : cesser de faire du neuf avec du vieux

Pour l’amour du ciel, arrêtons de croire que faire venir des trentenaires cramés est une bonne solution ! Je ne veux pas entendre parler de Renaud Cohade ou d’un énième profil à la Vainqueur. Aussi expérimentés qu’ils soient, le passé a prouvé que ce genre de garçon, exception faite de Yannick Cahuzac, n’étaient pas de franches réussites, pour ne pas dire de cuisants échecs. À mon sens, le mal est déjà fait au milieu puisque Quentin Boisgard a quitté le navire direction Lorient. Alors qu’il a été baladé toute l’année jusqu’au poste d’arrière droit, sa qualité technique n’aurait pas fait de mal au TFC en 10. Car à mon sens, avec Koné (s’il reste), Bostock fera l’affaire en 6-8. Le profil recherché doit donc être celui d’un Manu Garcia ou d’un Trejo, que tout amoureux du jeu regrette à coup sûr de ne plus voir au TFC.

L’attaque : (re)faire confiance à Koulouris

Selon moi, les départs de Matthieu Dossevi et Max-Alain Gradel vont permettre la venue d’un ailier que j’appelle de mes vœux depuis longtemps. Jean-Pascal Fontaine, numéro 7 du Havre, a réalisé une saison à 7 passes décisives en Ligue 2, faisant de lui le deuxième meilleur passeur du championnat. Technique, véloce, adroit sur coup franc et habitué de la Ligue 2, à 31 ans, le Réunionnais semble être le parfait compromis entre expérience et vrai bon joueur de L2. Même si son poste semble être dans le cœur du jeu, il a déjà joué sur le côté droit et pourrait former un duo intéressant avec Koulouris. D’ailleurs, le Grec sera attendu l’an prochain. Selon moi, nul besoin de chercher plus loin qui doit porter l’attaque du TFC l’an prochain. Pendant le confinement, « Koulou » s’est épaissi de manière assez spectaculaire et semble affûté comme un Opinel tout neuf. L’an dernier, son bon début de saison nous laissait rêveur, avant que la science tactique d’Alain Casanova ne vienne briser sa confiance en lui imposant une rotation malsaine avec Sanogo. En cas de départ de l’ancien buteur de l’Atromitos, le profil d’Ibrahim Sissoko (en photo) laisse à penser qu’il serait une bonne pioche.

De manière générale

De grâce, cessons les recrutements exotiques. Les joueurs issus des pays comme la Turquie ou le Japon ne s'adaptent pas au TFC ! Je sais que le nouveau boss du TFC est un ancien de Fenerbahçe, mais un recrutement direct en L2 me semblerait plus judicieux. Enfin, Wesley Saïd veut partir et le crie haut et fort dans le vestiaire ? Qu’à cela ne tienne. Les supporters dijonnais nous avaient prévenus. Ce garçon, aussi technique et talentueux soit-il (et encore, j’attends qu’il le démontre ailleurs qu’aux entraînements), ne mérite pas de jouer au TFC avec un état d’esprit pareil.
Pour remonter et être invaincu au Stadium comme l’ont martelé Comolli et Garande aux joueurs, avant tout, c’est l’état d’esprit qui devra être irréprochable. Que ceux qui traînent la patte ou ne sont pas intéressés par le projet passent leur chemin. Deschamps l’a fait avec les Bleus en 2018 en se privant de Benzema, Jacquet l’avait fait en 1998 avec Cantona, à Patrice Garande de suivre ce modèle pour bâtir le TFC de demain.

Nos derniers articles