Michaël Debève peut-il être écarté en cas de défaite ?

Publié le 12 avril 2018 à 00:00 par JB

La dernière victoire du TFC remonte au 3 février à Nice (0-1). Depuis, les hommes de Michaël Debève ont enchaîné 8 matchs sans victoire. L'entraîneur toulousain peut-il être menacé ?

Non, Debève restera jusqu'à la fin

Que ce soit dans le fameux communiqué suite au départ de Pascal Dupraz, dans ses rares sorties médiatiques ou auprès des joueurs, Olivier Sadran l'a confirmé : Michaël Debève sera l'entraîneur du TFC jusqu'à la fin de la saison. Même si la dynamique actuelle n'est pas bonne, le Tèf a toujours son destin en mains pour se sauver. Quand Dupraz prenait 0,90 point en moyenne par match, Debève en est à 1.

Toulouse a également un calendrier bien plus abordable que ses concurrents, avec notamment les réceptions d'Angers, Lille et Guingamp. Caen, très mal en point actuellement, semble prenable dès samedi soir.

Peu d'équipes changent de coach en fin de championnat. On se souvient de Reims, en 2016, qui avait remplacé Olivier Guégan par David Guion à l'issue de la 35ème journée. Les Champenois étaient descendus en L2 (à cause de la remontada toulousaine). Ils remonteront l'an prochain dans l'Elite avec ce même Guion, toujours aux commandes.

Debève, sur un siège éjectable malgré tout ?

Huit matchs sans victoire ; il faut remonter à l’hiver 2016, avec Dominique Arribagé comme entraîneur, pour revoir une telle mauvaise série. Entre le 16 janvier (défaite face au PSG) et le 6 mars 2016, le TFC avait enchaîné 9 journées de championnat sans gagner (et deux éliminations dans les Coupes, ce qui porte le total à 11 matchs). Olivier Sadran avait alors pris une décision radicale : changer d’entraîneur et faire appel à Pascal Dupraz.

Le président toulousain est-il capable, pour la première fois de son ère, de changer deux fois d'entraîneur au cours d'une même saison ? En cas de défaite à Caen, Debève peut-il être écarté ? En interne, deux profils pourraient répondre à cette urgence : Denis Zanko, entraîneur de la réserve et directeur technique du centre de formation, et surtout Serge Romano, adjoint depuis la nomination de Debève. Un énième coup de poker se prépare-t-il ?

Gageons qu'une victoire toulousaine samedi soir à d'Ornano puisse calmer les peurs de tout un club. Et qu'un maintien (une nouvelle fois miraculeux) mi-mai débouchera enfin si un nouveau projet crédible pour le TFC.

sondage
2549 votes
Michaël Debève restera-t-il l'entraîneur du TFC jusqu'à la fin de la saison ?
Oui

Non

Nos derniers articles