Mercato : les notes de la rédac

Publié le 09 septembre 2021 à 09:12 par Rédaction

Comme chaque année, la rédaction du site LesViolets.Com livre son avis sur le mercato réalisé par le TFC. C'est à retrouver ci-dessous.

Emmanuel Davila (6,5/10) : Compliqué de juger un mercato si mouvementé. On a perdu beaucoup de joueurs importants et j’aurais souhaité qu’on garde au moins deux d’entre eux pour avoir plus de certitudes. Cela dit, RedBird semble confirmer que sa méthode de recrutement est excellente. Desler et Ado sont déjà très intéressants. Forcément, j’attends de voir Ratao, Nicolaisen, Genreau, Begraoui et Costa avant d’en dire quelque chose, mais ils correspondent assez aux profils attendus à ces postes. Ça donne un effectif très riche, sauf pour les pistons/latéraux où on n’a pas réglé l’absence de doublure fiable. Content aussi de voir qu’avec ce recrutement, on laisse la chance à nos meilleurs Pitchouns de s’imposer dans le 11 (Rouault, Diakité, Ngoumou, Bangré). Même si ça fait quand même pas mal d'incertitudes.

Arthur Stroebele (6/10) : Toujours très difficile de noter les mercatos du TFC version Red Bird, tant les joueurs sortent de nos radars habituels. Desler semble être une super pioche en tant que latéral droit (différent de piston) et Ado devrait monter en puissance mais montre de bonnes choses. On laissera du temps à Genreau, Nicolaisen, Ratao, Begraoui… Mais ce mercato restera quand même celui des départs de Janis Antiste, Amine Adli, Kelvin Amian, Deiver Machado ou encore Ruben Gabrielsen : c’est beaucoup trop. Le TFC aurait dû conserver une certaine ossature des joueurs clés de la saison passée, pour être capable de maintenir le navire à flots quand ça ira moins bien. La conservation de Dejaegere va dans ce sens et est une excellente nouvelle, mais j’aurais aimé garder Machado au moins en plus. Enfin, il manque un latéral gauche, un remplaçant de qualité à Desler et Hamza Sakhi. Ça reste un bon mercato dans l’ensemble, à priori !

Anthony Labatut (7/10) : Si l'effectif compte des individualités moins talentueuses que l'an passé, je pense que le groupe possède un avantage non négligeable comparé à l'an passé : l'homogénéité. C'est l'impression qu'il donne en ce début de saison. Bien sûr, les pertes d'Amian et d'Adli (notamment) sont indéniablement préjudiciables sur le plan sportif, mais étaient nécessaires pour l'équilibre financier du club. D'autant plus que, ne l'oublions pas, Redbird a un certain objectif financier à accomplir et, pas aidé par la crise sanitaire, il est tout à fait logique de se séparer de joueurs à forte valeur pouvant prétendre à plus haut. Le mercato a été totalement réussi dans le sens des départs au vu de la somme empochée par les ventes. Quant aux arrivées, je regrette l'absence de profondeur concernant nos latéraux, autant à droite qu'à gauche, voire même en milieu défensif pour pallier une éventuelle absence de Spierings. En revanche, renforcer l'équipe avec des profils différents en défense centrale et en attaque me paraît judicieux. Enfin, n'oublions pas un point sensiblement important : Philippe Montanier est selon moi un meilleur choix que Patrice Garande. Il faudra cependant surveiller l'évolution de la saison, mais l'ancien Rennais n'utilise pas un seul et unique schéma tactique. Bon mercato, en définitive.

Romain Ottaviani (7/10) : Même si la théorie diffère souvent de la pratique, les arrivées enregistrées semblent intéressantes. Cependant, au vu des mercatos auxquels nous avons été habitués lors de l'époque Sadran/Rachedi, il est facile de partir ici avec un à priori positif. Les premiers arrivés paraissent avoir déjà trouvé leurs marques (comme Desler et Ado). A l'inverse, certains départs auraient pu (dû) être évités pour garder une équipe encore plus forte (notamment Machado et Adli), malheureusement les problèmes financiers et économiques sont passés par là. Donc, dans un contexte tendu, j'ai tendance à croire que Comolli a fait le maximum qu'il pouvait, sur les arrivées. Maintenant, attendons de voir dans la durée si la réduction du nombre de joueurs ne portera pas préjudice en cas de blessures, de fatigues ou de Covid.

Enzo Portal (7/10) : Malgré les nombreux départs cet été et ne l'oublions pas la crise économique engendrée par la Covid, le TFC s'est bien renforcé tant quantitativement que qualitativement. La grosse qualité du board toulousain est de dénicher des joueurs en forme physiquement (et donc de piocher dans des championnats en cours) : Desler, Onaiwu, Genreau. Rasmus Nicolaisen et Logan Costa présentent des profils intéressants même si le recrutement du dernier peut paraître surprenant en raison de la présence de jeunes Pitchouns, il n'en est pas moins un mauvais coup, loin de là. A gauche, Issiaga Sylla, tient largement la route. Le seul petit hic est le départ de Ruben Gabrielsen, autant l'an dernier, il était inconstant, autant cette année, son association avec Rouault était très complémentaire. Au milieu, Denis Genreau a montré un aperçu de ses qualités, un profil élégant à la Marco Verratti. Devant, l'idée de signer Yanis Begraoui n'est pas mauvaise non plus. Seule recrue qui connaît la L2 et talent en devenir, qui fera largement l'affaire en cas d'absence d'Healey. Au même titre que Desler, Onaiwu s'est très rapidement adapté au football français et pourtant, passer de l'Asie à l'Europe est loin d'être aisé, déjà au niveau du football mais aussi au niveau de la culture. Une adaptation sur le terrain qui montre déjà une certaine intelligence footballistique chez le Japonais. En revanche, difficile de juger Rafael Ratão mais faisons confiance en notre cellule de recrutement. Beaucoup de mouvements également dans le sens des départs : Deiver Machado, Janis Antiste, Manu Koné, Amine Adli et Kelvin Amian (en plus de Gabrielsen). Personnellement, je ne pense pas que le TFC soit énormément perdant sur le poste de latéral gauche. Machado et Sylla sont de très bons joueurs pour la L2 avec des caractéristiques différentes. Janis Antiste est parti pour un bon prix et n'était pas titulaire indiscutable. Le départ de Kelvin Amian est peut-être l'une des plus grosses pertes mais qu'on se le dise, il arrivait en fin de cycle. Bien évidemment, perdre Manu Koné et Amine Adli est fortement préjudiciable mais économiquement, ces départs représentent une bouffée d'oxygène. Sur cette même idée, la non-conservation de Dewaest est une bonne chose. Le départ de Bayo est, pour ma part, regrettable, il offrait un registre différent de celui d'Healey contrairement à cette saison où nos attaquants ont plutôt un profil similaire. Pour résumer, le TFC de Montanier est peut-être plus fort collectivement et sûrement moins bon individuellement mais le football reste un sport collectif.  

Samuel Cadène (6/10) : Ce mercato 2021/2022 est sensiblement égal à celui de l’an passé en termes d’arrivées. Je m’explique. L’an dernier, d’illustres inconnus avaient posé leurs valises à Toulouse et nous étions tous dans l’expectative de savoir ce qu’allait donner cet alliage d’étrangers dans un championnat qui était pour le club entier une nouveauté depuis belle lurette. Finalement, les recrues ont été quasiment toutes performantes, et de belles surprises se sont révélées. Je pense à Machado, Dejaegere ou encore Healey. Cette année, c’est la même chose. Ado semble enfin lancé, Desler montre de très belles choses en ce début d’année, tandis qu’on attend désormais de voir plus fréquemment Genreau et Begraoui pour juger de leurs qualités. Nicolaissen aussi devra trouver sa place pour remplacer un Gabrielsen qui paraissait pourtant mieux depuis que le poids du brassard lui avait été retiré.Qu’importe, dans un recrutement, il y a toujours du déchet. Mais la data semble vraiment en limiter le nombre et c’est une bonne chose pour Comolli et ses équipes. Côté départs, on peut dire que Toulouse continue à bien savoir vendre. Amian, Antiste, Koné, Adli, Machado et consorts ont presque rapporté 20M€ aux caisses du club. Ce qui me dérange en revanche outre le fait que nous ne savons toujours pas conserver nos talents bien longtemps, c’est que tous les postes ne sont pas doublés. Je pense par exemple à Issiaga Sylla, qui n’a pas vraiment de concurrent à gauche. S’il se blesse, derrière lui se trouve Moussa Diarra qui est plus un arrière central qu’un latéral, et un tout jeune joueur pas encore prêt pour le haut niveau. Idem à droite, prions que Desler ne se blesse pas… Ce mercato s’inscrit dans la lignée de tous ceux que l’on va connaître avec le TFC, même en cas d’accession en Ligue 1 j’en ai bien peur. Les Américains ne sont pas des philanthropes et viennent faire du profit à Toulouse. Pour l’heure, la mayonnaise prend bien, mais je ne suis quand même pas certain que ce type de méthode soit pérenne. J’espère me tromper.

Auxence Cames (7/10) : Une fois de plus, un recrutement exotique et malin qui semble porter ses fruits. À noter surtout la bonne intégration des titulaires Onaiwu et Desler, en plus de Genreau, qui semble être un excellent coup. Chaque poste est bien suppléé, sauf celui de piston gauche, où une arrivée me paraît logique en hiver. Côté départs, forcément un peu déçu du contexte de départ des Pitchouns, mais dans l’ensemble, je reste plutôt satisfait et serein.

Cédric Polizzi (7/10) : Le recrutement est bon, les résultats suivent, et c’est une bonne chose. Desler, méconnu à son arrivée, fait forte impression depuis son premier match. Certaines recrues comme Ado ou Genreau n’ont pas mis beaucoup de temps à s’adapter. Ce dernier a d’ailleurs fait plusieurs bonnes apparitions. L’arrivée définitive de Dejaegere est également une très bonne chose, et certains Pitchouns comme Rouault ou Ngoumou sont en train d’éclore. En revanche, sur le côté négatif, on peut regretter le dossier, Adli qui selon moi, a été mal géré, même s’il finit « bien ». Globalement, le mercato a été bon, même si l’arrivée de Sakhi sur la fin aurait pu être un très bon coup.

Christophe Canard (4/10) : Quantitativement, le TFC s’est amoindri, puisque pour 9 joueurs majeurs partis, il n’y a eu que 7 arrivées, quasi uniquement des paris. Qualitativement aussi, parce qu’Adli et Koné auraient dû être remplacés par des joueurs importants et expérimentés (Sakhi par exemple), et pas par des paris, même si Genreau semble être une bonne pioche. Devant, Bayo et Antiste ont vu Ratao, Ado et Begraoui les suppléer, à voir quelle sera leur intégration et leur rendement, mais ce sont encore des paris. Mais c’est derrière que l’inquiétude demeure, puisque la totalité de la défense titulaire s’est envolée. Si les Pitchouns Diakité et Rouault peuvent espérer s’y imposer, le retour de Sylla à la place de Machado peut faire peur, même si le Guinéen a le niveau L2. À droite, Desler s’est déjà mis dans la poche le peuple toulousain. Bref, encore beaucoup de paris de la part de la cellule de recrutement. Ils avaient payé l’an dernier, même si la montée les aurait encore plus validés. Espérons que la réussite violette continue de ce côté là, Comolli ne fera pas toujours du 100% de réussite.

Victor Gaubin (5,5/10) : Le TFC fait un quasi sans faute sur ce début de saison d’un point de vue comptable. Pourtant, plusieurs cadres ont quitté le navire toulousain cet été, des départs prévisibles (Adli, Antiste, Koné) et d’autres un peu moins (Bayo, Machado, Garande). Heureusement, le TFC a su s’arracher les services de l’irremplaçable Dejaegere, et a conservé plusieurs joueurs cadres du vestiaire comme VDB, Dupé, Healey et Spierings. Les prolongations de Rouault, Sanna et celles à venir de Ngoumou et Diarra sont des très bonnes nouvelles. Personnellement assez attristé du départ en prêt de Gabrielsen, mais je ne serai que plus heureux si on obtient la montée avec Diakite et Rouault. Concernant les arrivées, il est trop tôt pour se faire un avis, mais le niveau de Desler, Onaiwu, Genreau ou encore Begraoui me paraît très convaincant. Nous ferons les comptes en mai !

JB (6/10) : La partie de Football Manager continue et, jusqu'à présent, elle a été plutôt réussie. Nous sommes entrés dans une ère où les départs seront nombreux chaque été, et les arrivées devront donc se faire en conséquence. Je suis heureux de voir le TFC devenir un des pionniers du foot français en matière de data. Il y a 2/3 ans, nous étions moqués pour notre recrutement chaque été. Pour ça, bravo ! En revanche, je reste bien sûr déçu de plusieurs départs, notamment d'Adli et Antiste. L'histoire aurait pu être si belle...

Nos derniers articles