Mercato : L'ESTAC s'exprime sur le dossier Amine Adli, "On a tenté, mais..."

Publié le 03 septembre 2021 à 15:50 par JB

Avant de signer au Bayer Leverkusen, Amine Adli a été contacté par des dizaines de formations en Europe, dont Troyes, qui a posé 10 millions d'euros sur la table avec l'aide de son actionnaire, City Group, qui détient Manchester City. "Amine Adli ? On a tenté, parce que c’est le projet du groupe. D’avoir des joueurs confirmés de L1, d’investir sur des jeunes talents français ou étrangers. Mais il semble que notre crédibilité pour attirer ce genre de joueur ne soit pas suffisamment importante. Le temps nous aidera" a expliqué le directeur sportif de l'ESTAC, François Vitali, dans l'Est Eclair.

Nos derniers articles