Maxime Dupé, solidité retrouvée

Publié le 29 avril 2021 à 09:30 par Bastien Barrichon

En cette fin de saison, autant stressante qu’alléchante pour les supporters toulousains, de nombreux points positifs sont à tirer de ce nouveau visage du club. Parmi ceux-ci, le poste de gardien de but, tant controversé depuis des années au sein du club, semble enfin avoir trouvé un digne représentant, en la personne de Maxime Dupé. Retour sur une saison mouvementée, mais pleine de promesses pour le néo-toulousain, et pour le poste de gardien au TFC.

Revenons d’abord sur quelques chiffres. Depuis la saison 2014-2015, soit ces 6 dernières années, le TFC a encaissé pas moins de 329 buts en championnat de Ligue 1 en 218 rencontres. Une moyenne de 1,5 but par match, beaucoup trop pour pouvoir espérer se maintenir dans l’élite du football français. Si le Tef est reconnu au début de l’ère Sadran pour sa solidité défensive et la qualité de son poste de gardien, jamais le club ne trouvera un digne successeur à Cédric Carrasso après son départ chez le rival bordelais en 2009. De Pelé à Ahamada, en passant par Boucher, Valverde, ou encore dernièrement Baptiste Reynet, nombreux sont les paris tentés depuis 2010 (12 gardiens utilisés comme titulaires en l’espace de 10 saisons). Au final, seul Alban Lafont, alors âgé de 16 ans, lancé par Dominique Arribagé lors de la fameuse saison du maintien à Angers, s’imposera comme un solide numéro 1 (122 buts encaissés pour 98 matchs joués, soit 1,25 buts encaissés en moyenne par match).

Afin de pallier cette fâcheuse irrégularité, le premier axe de travail du nouveau board toulousain, dans l’optique d’une remontée immédiate en Ligue 1, fut la signature d’un nouveau gardien de but titulaire. Toulouse jette son dévolu sur Maxime Dupé. Recruté en provenance du FC Nantes où il n’a jamais réussi à s’imposer, le natif de Malestroit sort d’un exercice concluant en Ligue 2, à Clermont, où il a été l’un des hommes clés de la solidité défensive des hommes de Pascal Gastien (25 buts encaissés en 28 matchs de championnat).

Des débuts compliqués

Première recrue de ce nouveau TFC, les fans placent de nombreuses attentes en Dupé dans la quête à la remontée immédiate. Pourtant, rien ne commence idéalement pour le portier de 28 ans. Intégrant une équipe en reconstruction, et touché par la COVID durant la pré-saison, il encaisse 6 buts lors des deux premières rencontres de championnat (défaites consécutives contre Dunkerque 0-1, puis à Grenoble 5-3). Alternant le bon et le moins bon, le cas du numéro 30 des Violets divise les avis des supporters. Capable de prestations réussies lors de certaines rencontres, les Violets concèdent néanmoins beaucoup trop de buts, notamment sur coups de pied arrêtés, engageant parfois la responsabilité du gardien de but (23 buts encaissés, onzième défense du championnat à la mi-saison).

Changement de statut et évolution flagrante

En janvier, l’arrivée de Fabien Barthez comme consultant pour les gardiens apparaît comme un élément déclencheur pour le portier toulousain. L’apport de l’ancien champion du monde se fait immédiatement ressentir dans les performances du portier haut-garonnais. Par sa présence sur le terrain et sa solidité, Dupé dégage une véritable sérénité, rassurant ainsi son équipe et les supporters. Dans un second temps, la venue surprise, lors du mercato hivernal, d’Isak Pettersson, gardien international suédois à fort potentiel, questionne sur la volonté du club de bousculer et concurrencer le natif du Morbihan. Il n’en sera rien. Bien au contraire, de par ses prestations et sa régularité, l’ex-nantais s’impose définitivement comme un cadre dans le 11 de Patrice Garande. Décisif, il n’est absolument pas étranger aux bonnes performances et au classement actuel de son équipe. En cette seconde partie de saison, il n’encaisse seulement que 11 buts en 14 rencontres, faisant du TFC la seconde meilleure défense du championnat sur la phase retour derrière Clermont (10 buts encaissés). Mieux encore, il stoppe plus de 70 % de frappes cadrées subies, faisant de lui l’un des gardiens les plus décisifs de notre championnat. Son coach en a d’ailleurs récemment fait les louanges en conférence de presse : "Il a gagné en maturité et il a amené une espèce de sérénité et une confiance à toute l’équipe. Dans nos récentes victoires, il y est pour beaucoup. […] Je le trouve sûr de lui et serein, sans changer de personnalité. Il ne fait pas de bruit, c’est toujours un garçon attachant, sauf que sur le terrain, désormais, il se transforme un peu en prenant ses responsabilités. Il parle, il commande, il replace, toutes ces petites choses qu’il ne faisait pas ou peu avant. Nous avons réglé nos soucis sur les coups de pied arrêtés, il a pris une part importante dans ce travail. Il dégage quelque chose qu’il n’avait pas avant et c’est un élément essentiel de notre équipe".

Selon nos informations, aucun gardien ne devrait être recruté lors du prochain mercato estival, que le TFC évolue en première ou seconde division. Dupé restera titulaire sur l’Île du Ramier, Pettersson sera sa doublure.

Auteur de 14 clean sheets depuis le début de la saison, Maxime Dupé sera, à coup sûr, un élément clé à la remontée en Ligue 1. Néanmoins, le Covid est passé par là et sa participation pour le choc face au Paris FC (samedi à 15h, en direct sur beIN SPORTS 1) semble plus que compromise. Souhaitons à Max un prompt rétablissement, afin de revoir le « divin chauve toulousain » porter l’équipe vers les sommets.

Nos derniers articles