Martel : "Toulouse, même la reine d'Angleterre n'arriverait à rien"

Publié le 22 janvier 2020 à 16:22 par JB

Plus de quinze jours après son départ du TFC, Antoine Kombouaré a refusé toutes les demandes d’interview pour revenir sur son licenciement. Cette semaine, France Football consacre deux pages pleines sur les récents échecs de l’entraîneur kanak. Gervais Martel, qui a côtoyé Kombouaré à Lens de 2013 à 2016, a tenu à le défendre : “Il aurait maintenu Guingamp si on ne l’avait pas viré. Il a maintenu Dijon. Et à Toulouse, même la reine d’Angleterre n’arriverait à rien. Un jockey ne peut pas gagner le tiercé sur un âne.

Étienne Didot, joueur à l’EAG sous Kombouaré, est allé dans le sens de l’ancien président du RCL : “On lui colle une étiquette injuste. On oublie ses deux premières saisons à Guingamp et, qu’on le veuille ou non, Dijon s’est maintenu. Et on voit bien qu’à Toulouse, le problème dépasse largement la compétence de l’entraîneur.

Dans son article, France Football explique également que Kombouaré a accepté l’offre d’Olivier Sadran, alors que la plupart de ses proches lui déconseillaient de signer au TFC.

Nos derniers articles