Lucas Buades, le Murétain décisif avec le RAF

Publié le 13 décembre 2021 à 15:05 par Auxence Cames

Pour son dernier match de Ligue 2 en 2021 au Stadium, le TFC accueille Rodez pour un derby occitan. Après une défaite amère en terres niortaises, les Violets doivent se rattraper lundi soir, au risque de perdre la première place. Dans un effectif peuplé d’anciens Pitchouns (David, Vidal, Mpasi), c’est le natif de Muret Lucas Buades qui impressionne. Présentation.

Buades a grandi en banlieue toulousaine durant toute son enfance, mais n’a jamais été approché par le TFC. C’est le Nîmes Olympique qui va le détecter chez les U17 à Muret afin de l’intégrer à son centre de formation. Chez les Gardois, il gravit les échelons et dispute son premier match en pro en août 2017, en Ligue 2. Promu avec les Crocos en Ligue 1 l’année suivante, Buades n’est que très peu utilisé par Bernard Blaquart, et participe à seulement 15 rencontres tcc en l’espace de quatre saisons (1 passe décisive).

En manque de temps de jeu et relégué, le joueur nîmois décide de quitter son club formateur et s’engage avec Rodez durant ce mercato estival 2021. Capable de jouer milieu, latéral ou ailier droit, le nouveau couteau-suisse ruthénois a décidé de s’affirmer : « Pour le bien de ma carrière, j’ai besoin de plus jouer. Quand j’ai eu l’opportunité de venir à Rodez, je l’ai saisie directement » explique-t-il à Centre Presse Aveyron.

Auteur de débuts tonitruants avec le RAF (4 buts pour ses 5 premiers matchs), le dynamique piston droit semble aujourd’hui marquer le pas, malgré une place de titulaire solidement acquise dans le 3-5-2 de Laurent Peyrelade. « J’ai un style de jeu assez explosif et rapide. J’aime me projeter, faire des appels en profondeur pour donner des solutions à mes partenaires. Je me caractérise comme un joueur de transition » analyse le principal intéressé pour AllezRodez.com. Après Jérémy Mellot et Valentin Henry, le 19 ruthénois pourrait rapidement devenir le nouveau chouchou des Aveyronnais.

Nos derniers articles