Ligue 1, foot offensif, cellule de recrutement, centre d'entraînement, formation, Comolli fait le point

Publié le 11 mai 2021 à 00:30 par JB

Il y a quelques semaines, Damien Comolli a tenu une conférence auprès des partenaires du TFC. Le président toulousain a évoqué son projet, la montée en Ligue 1, les changements au sein de la cellule de recrutement ou encore l’investissement au sein du centre d’entraînement et dans la formation. Voici ce qu’il faut retenir.

La montée en Ligue 1
Si on ne monte pas cette année, j’en serais littéralement malade et ce sera la même chose pour toutes les autres personnes au club. Mais ça ne mettra pas un frein à ce qu’on veut mettre en place. Si ce n’est pas cette année, ce sera l’année prochaine. Si ce n’est pas l’année prochaine, ce sera l’année d’après. On ne va pas changer de philosophie de travail, ni notre méthodologie. On va continuer de s’appuyer sur un football offensif, attrayant, qui rend les gens fiers, qui donne envie à nos supporters et partenaires de venir au stade. Tout ça ne s’arrêtera pas. On continuera de faire jouer des jeunes joueurs, c’est dans notre identité forte. On continuera de privilégier l’attaque à la défense. On continuera de privilégier des joueurs de bons caractères, de prendre des êtres humains avant des joueurs. On continuera de monter cet état d’esprit.

Le recrutement de Brendan MacFarlane, nouveau responsable du recrutement
Je voulais quelqu’un qui pense différemment de moi, qui a des idées différentes des miennes, qui apporte quelque chose d’autre par rapport à ce que je fais depuis 1992 dans le recrutement. Même si on se remet toujours en cause, ça fait du bien parfois de voir arriver quelqu’un de beaucoup plus jeune que vous, qui vous secoue dans vos certitudes et qui amène un aspect innovant.

Fabien Barthez, consultant pour les gardiens de but
Fabien est venu nous trouver, à Olivier (Jaubert) et moi, en nous disant qu’il avait un projet d’école de gardiens de but. On l’a écouté, on l’a revu une ou deux fois en tête-à-tête. Je lui ai dit de rencontrer Patrice Garande, Rudy Riou, notre entraîneur des gardiens, et Denis Zanko, notre directeur technique du centre de formation. J’ai trouvé que ses idées étaient très intéressantes. Il est venu sur plusieurs semaines cette saison. Pour simplifier les choses, il travaille avec les pros le matin et avec la formation l’après-midi. On a vu une courbe de performances qui s’est améliorée chez Maxime Dupé depuis qu’il a travaillé avec Fabien. Je trouve que le binôme Fabien Barthez - Rudy Riou fonctionne très bien.

Le centre d’entraînement
Nous avons deux terrains hybrides supplémentaires qui arrivent au niveau du centre d’entraînement des professionnels. On en a énormément besoin. Vous avez dû voir cet hiver que l’on s’entraînait sur un terrain marécageux. La progression du club passera par une évolution de nos structures d’entraînement, c’est sûr et certain. On est en réflexion pour rendre le lieu plus propre et plus agréable pour travailler. Je peux vous certifier que le jour où je suis arrivé en juin 2020, quand je suis arrivé au centre technique, j’ai pris peur. Quand on m’a dit que les douches n’avaient pas été changées depuis 1974, ça vous donne une petite idée de la situation dans laquelle les joueurs évoluaient…

Le centre de formation
On est le 8ème centre de formation en France et environ 17ème au niveau européen. C’est une formidable performance. On est fort, costaud, vu comme une référence dans plein d’aspects. En mars, j’ai participé à une conférence européenne intitulée “TransferRoom” et ils m’ont dit : “Toute l’Europe vous regarde avec la qualité de votre formation”. Donc c’est pour vous dire à quel point nous sommes reconnus à l’international. Il faut savoir que le budget de notre centre de formation va bien au-delà des 10% du budget d’un club recommandé. On est bien au-delà, on investit énormément. On va créer une école technique privée pour mettre nos jeunes dans les meilleures conditions possibles pour arriver à mener le double projet scolarité - football professionnel. Rien que ça, c’est x4 ou x5 par rapport à ce que ça nous coûte à l’heure actuelle. À l’avenir, le centre de formation jouera un rôle essentiel dans notre projet.

Nos derniers articles