Ligue 1 à 22 clubs, ce qu'à dit Olivier Sadran lors de l'assemblée générale de la LFP

Publié le 26 juin 2020 à 11:07 par JB

Le 23 juin dernier, l’assemblée générale de la LFP s’est largement opposé à une Ligue 1 à 20 clubs, reléguant ainsi le TFC et Amiens en Ligue 2. Lors de cette réunion, le Tèf était représenté par Olivier Sadran et Jean-François Soucasse. Avant le vote, le président toulousain a avancé plusieurs arguments, retranscrits comme tels dans le procès-verbal de la réunion :

> Olivier Sadran n’entend pas aller sur le terrain de l’humanité des décisions prises au même titre que Bernard Joannin, compte tenu des résultats sportifs de son club au cours de la saison 2019/2020
> qu’il est engagé dans un processus de vente de son club ce qui ne l’empêche pas de continuer à le défendre dans la mesure où il en restera actionnaire,
> que d’autres sports collectifs professionnels ont pris des décisions différentes qui lui semblaient plus justes,
> qu’il ne comprend pas le positionnement de l’UNFP sur ce dossier estimant qu’une Ligue 1 à 22 clubs est favorable à l’emploi et donc aux joueurs,
> qu’il n’a pas d’observation à formuler sur la présentation effectuée par les services de la LFP, mais qu’il la considère « à charge » contre un format de Ligue 1 à 22 clubs ce qu’il qualifie de « procès Stalinien » tout en reconnaissant par ailleurs que rien, selon son analyse, n’était faux dans ces documents.







Nos derniers articles