Leya Iseka a quitté le terrain en larmes

Publié le 16 février 2020 à 11:00 par JB

Nous sommes dans le temps additionnel. Le TFC peut arracher le match nul contre Nice, qui ne menait alors que d'un but. Max-Alain Gradel se fait faucher dans la surface par Myziane Maolida. Tout le monde s'attend à voir l'Ivoirien frapper le penalty. Mais étant remplaçant au coup d'envoi, Denis Zanko avait désigné Aaron Leya Iseka comme tireur numéro 1 pour cette rencontre. Rongé par le stress, l'international espoirs belge manquera sa tentative, à l'image de toutes les autres qu'il a pu avoir durant cette rencontre. Il restera pendant plusieurs secondes dans la surface pour se rendre compte de son erreur et a finalement quitté le terrain en larmes, soutenu par ses coéquipiers.
Après le coup de sifflet final, Gradel, déçu de ne pas avoir tiré ce penalty, a tenu à soutenir Leya Iseka. Ce matin, Denis Zanko doit soigner psychologiquement deux attaquants au fond du trou, Leya Iseka et Koulouris, et un autre qui passe plus de temps à l'infirmerie que sur les terrains, Yaya Sanogo.

Nos derniers articles