Les trois choses à retenir des quatre matchs amicaux de l'été du TFC

Publié le 19 juillet 2021 à 08:00 par JB

Victoire contre Sète (2-1), défaite face à Pau (0-2) et la Real Sociedad (1-2) et enfin succès devant Rodez (2-0), tel est le bilan du nouveau TFC pour cet campagne de matchs amicaux 2021. Les hommes de Philippe Montanier ont alterné le bon et le moins bon, mais semblent prêts pour la première journée de Ligue 2 samedi avec la réception de l'AC Ajaccio (19h00, au Stadium et en direct sur L'Equipe). La rédaction du site LesViolets.Com vous propose les trois choses importantes à retenir de cette préparation.

> Le schéma tactique, un air de déjà vu !

Début juillet, le nouveau coach toulousain a voulu changer les habitudes en se lançant dans un 4-3-3 dynamique avec des latéraux très offensifs. Finalement, Montanier a revu ses plans et travaille depuis une dizaine de jours le 3-4-3. Patrice Garande l'avait parfois utilisé la saison dernière, comme face aux Girondins en Coupe de France, même si le 3-5-2 avait sa préférence. Le dispositif de Montanier s'articule autour de trois défenseurs axiaux, deux pistons très hauts (parfois trop hauts ?), un attaquant de pointe et deux ailiers qui peuvent repiquer dans l'axe.

> Des Pitchouns en forme

Mamady Bangré, Naatan Skyttä et Amine Adli. Voici le trio qui nous a particulièrement séduits cet été. On n'évoque pas ici le cas du dernier cité, tant son talent et connu et qui partira avant la fin du mercato. Les deux autres ont marqué les esprits par leurs dribbles, leur qualité technique, ils "puent" le foot et sont particulièrement en forme. Le Finlandais a même marqué face à la Real Sociedad B et Bangré a donné une passe décisive à Ngoumou contre Sète. Mais ce duo n'a pas eu de temps de jeu samedi contre Rodez et ils devraient démarrer la saison sur le banc, sauf blessure. Montanier peut compter sur eux.

> L'efficacité, la clé

Que ce soit face à Pau et la réserve de la Real Sociedad B, Montanier a vivement critiqué l'efficacité de son équipe, incapable de scorer malgré plusieurs occasions franches (sauf sur un exploit de Skyttä) et qui a encaissé à chaque fois deux buts en peu d'occasions concédées. Le succès contre Rodez a rassuré l'entraîneur violet :" Je trouvais qu'on montait en puissance, mais qu'on avait un problème d'efficacité dans les deux surfaces. Et le football, c'est surtout d'être efficace dans les deux surfaces. C'était donc l'objectif et il a été rempli ce samedi. On a eu quelques belles situations sur coups de pied arrêtés. Sous la chaleur, ce n'était pas facile, mais les joueurs ont bien répondu. Il fallait ne pas prendre de but, être agressif et le plus haut possible. Ensuite, il fallait mettre de la vitesse dans nos échanges pour arriver dans la surface. Dans l'ensemble, même si tout n'a pas été parfait, c'est satisfaisant."

Pour monter en Ligue 1, Toulouse devra conserver sa capacité à marquer beaucoup de buts comme la saison dernière, tout en encaissant moins. Le premier chapitre de la saison 2021-2022 s'écrira samedi au Stadium.

Nos derniers articles