Les SMS de Sadran à Casanova pour négocier son retour

Publié le 06 septembre 2018 à 13:00 par JB

Dans son édition du 1er septembre, L'Equipe a consacré une page d'interview à Alain Casanova. Il y évoque son retour au TFC et son évolution dans l'approche de son métier. En voici quelques extraits.

Sur son retour au TFC :
"Le premier contact m'a totalement surpris. C'est le président qui m'a envoyé un premier texto (au lendemain du barrage retour contre Ajaccio, le 27 mai) : "Es-tu sur Toulouse ?" Puis un deuxième : "Est-ce que tu veux déjeuner avec Jean-François Soucasse et moi ?" Je me dis alors qu'il veut peut-être avoir mon avis sur la situation du club. Mais il m'a lancé : "On réfléchit à l'idée de te faire revenir." Sur le coup, cela me surprend, mon retour me paraissait d'autant plus impossible que j'ai souvent entendu Olivier Sadran dire : "Revenir, ce n'est pas toujours une bonne chose."

Sur son évolution en tant qu'homme et en tant que technicien :
"Je ne suis pas à plaindre, mais j'ai connu des moments difficiles. Cela m'a endurci. J'ai vu énormément de matchs, rencontré beaucoup de techniciens pour apprendre d'eux. Mon envie de proposer un football encore plus tourné vers l'avant s'est affinée.
Ma femme dit que j'aime tout contrôler. Aujourd'hui je vais plus à l'essentiel [...]. Un joueur avec une minute de retard, je ne le supportais pas il y a dix ans. Aujourd'hui, la rigueur, je la mets d'abord sur le terrain. Je suis encore plus exigeant qu'avant. Ce n'est pas de la dictature mais on n'en est pas loin."

Sur son staff :
"Il est également très différent de 2015. Je n'ai pas peur d'avoir des gens autour de moi qui sont meilleurs que moi. C'est aussi pour ça que j'ai pris des jeunes plutôt que des besogneux, qui ne vont pas vous décevoir, mais qui ne vous apportent rien, sur le plan tactique, du management."

Nos derniers articles