Les coulisses de la victoire contre Guingamp

Publié le 13 mars 2019 à 00:00 par JB

Incapable de gagner le moindre match à domicile en championnat depuis le 25 août, le TFC a enfin remporté trois points au Stadium, en battant Guingamp (1-0).

Panser les plaies

Présent au Groupama Stadium, Olivier Sadran est descendu dans le vestiaire toulousain après la débâcle lyonnaise (5-1) pour hausser le ton contre les joueurs et le staff. Une intervention qui aura eu le mérite de mettre chacun devant ses responsabilités.

Dès la reprise de l’entraînement en début de semaine, Alain Casanova et son staff ont discuté individuellement avec chaque joueur. L’occasion de jouer les psychologues, d’écouter, de conseiller, de prendre le pouls du groupe.

Un choix fort

C’est à l’issue de ces entretiens que Casanova et son adjoint en charge des gardiens, Josep Pascual Trabal, ont pris la décision d’écarter Baptiste Reynet, au profit de Mauro Goicoechea. “Je sais que ce changement n’est pas anodin. Ce n’est pas de gaieté de coeur que j’ai fait ce choix. J’ai été gardien, je sais que c’est une grosse remise en question. En mon âme et conscience, j’ai pensé qu’il fallait provoquer quelque chose après une grosse débâcle à Lyon” a expliqué l’entraîneur toulousain.

Des leaders au niveau

Exit également la défense à 5, et retours de Garcia et Sanogo dans le onze de départ. Les deux hommes ont été décisifs face à Guingamp avec une passe décisive pour l’Espagnol et un but pour l’ancien d’Arsenal. Ibrahim Sangaré, au ralenti depuis son retour de blessure, a rayonné au milieu de terrain. La défense, elle, s'est enfin rassurée et n’a pas encaissé de but.

Ce succès est une vraie bouffée d’oxygène pour le club. Une défaite aurait précipité le TFC dans une énième crise. Reste désormais à enchaîner jusqu’à la fin de la saison, avec pour commencer un déplacement intéressant à Nice vendredi.

Nos derniers articles