Les cinq dates de Quentin Boisgard au TFC

Publié le 26 juillet 2020 à 11:00 par Enzo Portal

A bord d'un navire toulousain à la dérive lors de cet exercice 2019-2020, Quentin Boisgard a été l'une des rares satisfactions et restera en Ligue 1 la saison prochaine puisqu'il vient de signer avec le FC Lorient. L'occasion pour LesViolets.Com de revenir sur cinq dates clés de son passage au Tèf.

15 décembre 2015 : Il découvre le monde professionnel

Jusqu’alors joueur de la réserve, Dominique Arribagé lance Boisgard chez les pros un soir de Coupe de la Ligue sur la pelouse de Rennes (3-1). Mais c’est Pascal Dupraz qui lui fera confiance en premier en Ligue 1, en le faisant entrer en jeu à la place de Max-Alain Gradel le 4 novembre 2017 sur la pelouse de Nantes (2-1).

31 août 2018 : Départ pour Pau et le championnat de National

Alors qu'il était parti pour rester au TFC sous les ordres d'Alain Casanova, Quentin Boisgard, à la surprise générale, rallie Pau pour découvrir le championnat de National 1. Le joueur accepte mal cette décision, d'autant que le club l'avait bloqué en début de mercato pour partir en prêt en Ligue 2. Il s'est finalement éclaté dans le Béarn avec 7 buts et 9 passes décisives. Casanova souhaite néanmoins s'en séparer définitivement... avant de revenir sur son choix (lire notre article ci-dessous).

7 mars 2020 : Premier but en Ligue 1 sur la pelouse de Dijon

Malgré la défaite 2-1 à Dijon, concurrent direct pour le maintien, Quentin Boisgard s'offre sa première réalisation sous le maillot violet sur une passe d'Efthymios Koulouris. Une belle action collective conclue d'une frappe lobée tout en finesse technique. Un but qui récompense une régularité dans ses performances et qui lui permet d'être élu "Meilleur Toulousain" de la saison avec une note de 4,91/10 sur LesViolets.Com.

19 avril 2020 : Une déclaration qui fait de lui l'un des chouchous du Stadium

Alors que l'exercice 2019-2020 est suspendu pour cause de Coronavirus et que la France est confinée, Quentin Boisgard via Instagram s'exprime sur son avenir en répondant aux questions du compte "Wall Club". Des mots qui vont droit au cœur des supporters toulousains : "Mon premier objectif reste d’engranger le plus de temps de jeu possible, afin d’obtenir de l’expérience et m’imposer au fur et à mesure au TFC. Franchement, je suis content de ma saison, c’est la suite logique de ma progression, après mon année en prêt à Pau. J’ai joué à différents postes, ce qui m’a permis de me forger un peu partout sur le terrain. La position que je préfère ? C’est “10” ou milieu gauche, poste que j’ai découvert à Pau. Pour l’instant, je suis bien dans ma ville natale. Il me reste deux ans de contrat ici, jusqu’en 2022. Il n’y a pas de raison que j’aille ailleurs. Je suis un Pitchoun !"

30 juin 2020 : Il quitte son club formateur pour rejoindre Lorient

Après de tels mots, on se dit que Quentin Boisgard sera l'homme du TFC en Ligue 2. Oui mais voilà, comme bon nombre d'équipes qui descendent, les joueurs performants font l'objet d'offres et il est ainsi difficile de résister à l'appel de la Ligue 1. Le Pitchoun rallie donc la Bretagne pour une somme proche de 4 millions d'euros. “À partir du moment où un joueur vient vous voir en vous disant que le club lui a manqué de respect, qu’il ne peut plus rester, que voulez-vous lui répondre ?” a expliqué Damien Comolli à La Dépêche du Midi. Un départ difficile à accepter pour les supporters, vécu comme une véritable trahison chez certains, mais somme toute mérité pour le Toulousain de naissance qui aura été l'un des seuls à mouiller le maillot cette saison.

Nos derniers articles