logo lesviolets.com
croix occitane
TFC - OGCN : le groupe toulousain
Les 5 dates marquantes de Bafodé Diakité au TFC

C'est désormais officiel, l'exode des Pitchouns se poursuit...

C'est désormais officiel, l'exode des Pitchouns se poursuit : après Adli, Koné et Antiste la saison dernière, un nouveau produit du centre de formation toulousain va quitter le nid. Bafodé Diakité s'est en effet engagé avec le LOSC, et va quitter l'Occitanie après neuf années de bons et loyaux services sous ses couleurs de cœur. Il laissera derrière lui l'image d'un vrai guerrier fidèle et respectueux de l'institution. En attendant de connaître son probable successeur, retour sur cinq moments qui ont marqué sa jeune carrière.

27 octobre 2018 : L'ascension fulgurante en équipe première

Toulousain pur jus durant toute sa vie, "Bafo" a commencé le football au Toulouse ACF avant de rejoindre le TFC à 12 ans. Intégré au centre de formation à ses 16 ans, le défenseur central va connaître une rapide montée en puissance sous le maillot violet. Rapidement intégré avec les pros et fort de plusieurs sélections avec les Espoirs, Diakité signe le 27 octobre 2018 son premier contrat professionnel avec son club formateur. Environ un mois plus tard, le 5 décembre 2018, il enchaîne en fêtant sa première titularisation en Ligue 1 par une victoire contre Reims (1-0). La belle histoire est bien partie.

6 janvier 2019 : Son premier but avec le TFC

Comment fêter sa majorité dignement ? Bafodé Diakité avait un avis tout tranché sur la question. Aligné en Coupe de France contre Nice (4-1), le Pitchoun contribue au succès des siens et fait même trembler les filets pour la première fois, le soir de ses 18 ans. Une victoire qui sera sûrement inoubliable pour lui. Pour son premier but en championnat, il faudra en revanche attendre quelques mois avant de le revoir marquer face à Dijon, le 24 mai. Le dénouement sera malheureusement moins positif, avec à la clé une défaite 2-1.

27 avril 2019 : Le traumatisme de la Gambardella

Voici une date qui aura marqué au fer rouge toute une génération de Pitchouns prometteurs. Membre de la fantastique épopée en Coupe Gambardella 2019, Diakité se retrouve titulaire au Stade de France aux côtés de tous ses amis Rouault, Diarra, Adli, Koné, Ngoumou et consorts. Si le résultat final leur sera défavorable avec une victoire des Verts (buts de Benkhedim et Abi), c'est plutôt le souvenir impérissable de cette belle aventure qui restera dans les mémoires... même si l'échec a été difficile à digérer. "Ça nous a cassés", reconnaissait le principal intéressé, au micro de La Dépêche du Midi.

11 janvier 2020 : Une éclaircie dans l'œil du cyclone

À l'aube de cette fameuse année 2020, inutile de rappeler que Toulouse est au fond du trou. À l'agonie sportivement, les Violets viennent de se faire piteusement éliminer en Coupe de France par Saint-Pryvé Saint-Hilaire, tandis qu'Antoine Kombouaré et Denis Zanko valsent sur le banc. Pour la première de l'ancien coach de la réserve au Stadium, tout le monde espère un sursaut d'orgueil contre Brest. Malgré l'ouverture du score de Yoann Court, c'est bien Bafodé Diakité qui va redonner un peu d'espoir aux Toulousains, en claquant un doublé coup sur coup de la tête, sur deux situations similaires. Mais ce double-but restera anecdotique, puisque la défense craquera une fois de plus (2-5). La suite, on la connaît...

14 mai 2022 : Un bouquet final pour conclure

Le dernier match officiel du Franco-guinéen avec le TFC restera donc la défaite contre Ajaccio à François-Coty, une partie qu'il aura disputé en tant que latéral gauche. Cette fois-ci, l'essentiel est ailleurs : après tant d'années de galères et de soucis où celui-ci n'a jamais rechigné à la tâche, Diakité termine cet exercice 2021/22 au sommet de la Ligue 2, et remporte un trophée avec son club de toujours. Barré par le duo Nicolaisen-Rouault en charnière centrale, le numéro 19 a tout de même bien contribué au titre : capable de jouer sur les deux côtés, il a su dépanner en défense, sans oublier ses buts contre le PFC et son rôle d'ambianceur. La désillusion du barrage perdu l'an passé est bien lointaine, et c'est par la grande porte que le joueur va clôturer son aventure dans la Ville Rose, après 84 matchs et 7 buts sous la tunique violette. Un bilan plus que respectable, à seulement 21 ans. Merci Bafo, et bon vent chez les Dogues !