Les 5 dates de Sébastien Dewaest au TFC

Publié le 30 juin 2021 à 09:00 par Auxence Cames

La décision est tombée, Toulouse ne lèvera pas l’option d’achat de Sébastien Dewaest en vue de la saison prochaine. En 6 mois, le numéro 12 s’est imposé comme un solide titulaire de l’équipe violette, sans pour autant permettre au club de remonter en Ligue 1. Il part donc sur un bilan final de 1165 minutes jouées, malheureusement sans être décisif (0 but, 0 passe décisive). Retour sur 5 moments-clés de son prêt en Occitanie.

7 janvier 2021 : Son arrivée à Toulouse
En début d’année 2021, le TFC pointe à une séduisante deuxième place, à quelques encablures du leader troyen. Pendant ce temps, Dewaest, mis au placard par Genk, plaît rapidement au club. Son profil expérimenté et sa connaissance du haut niveau (plusieurs matchs de Ligue Europa à son actif) convainquent les dirigeants de l’engager, malgré quelques divergences en interne. Le Belge arrive sur les bords de Garonne pour un prêt de 6 mois, avec option d’achat : "Je suis très heureux de rejoindre le TFC, un club historique en France. (…) Sur le terrain, je suis un guerrier, je donne tout. Les supporters n’ont aucun souci à se faire, je mouillerai le maillot à chaque match !", déclare le principal intéressé à son arrivée. Le défenseur doit apporter de la solidité dans la défense violette, pour sa première expérience à l’étranger.

11 janvier 2021 : Une première ratée à Caen
Seulement 4 jours après sa venue, le natif de Poperinge est directement lancé dans le grand bain avec une titularisation contre les Caennais. Fautif sur les deux buts, il ne rassure pas vraiment et réalise une première mi-figue mi-raisin, qui lui vaut la note de 3 sur La Dépêche du Midi et sur Maligue2.fr. N’oublions pas de préciser que l’ancien de Charleroi n’avait plus disputé un match depuis plusieurs mois. En manque logique d’automatismes et en pleine adaptation avec ses nouveaux coéquipiers, le massif arrière du Plat-Pays (1,88m pour 91 kg) devra se rattraper.

16 janvier 2021 : Une blessure qui l’éloigne des terrains pendant 1 mois
La veille du match face au rival grenoblois, Dewaest se blesse à l’entraînement. En manque évident de rythme, le Belge n’est pas non plus aidé par la qualité des terrains, désastreux en plein hiver. Cette blessure musculaire mineure va pourtant le priver de plus d’un mois de compétition, le coach Patrice Garande ne voulant pas prendre de risques sur son état physique. Il rate donc les rencontres face à Grenoble, Sochaux, Clermont, Auxerre et Troyes. Le libéro toulousain effectuera son retour contre Ajaccio en février au Stadium (3-0).

27 mai 2021 : Un barrage aller manqué contre Nantes
Le TFC termine 3ème à l’issue de la saison régulière, et la montée se jouera fin mai, via les barrages, contre des Canaris sous pression. Lors du premier acte à Toulouse, les Violets s’inclinent 1-2, et Sébastien Dewaest livre une triste performance. Dépassé par Blas sur l’ouverture du score, il négocie mal un duel qui permettra à Kolo Muani d’inscrire un second but. Toulouse se retrouve dos au mur, et les critiques fusent à son encontre. Si le match retour est d’une toute autre dimension, cela reste insuffisant, et le TFC perd les barrages. L’objectif de la remontée immédiate en Ligue 1 est raté de peu.

18 juin 2021 : La fin de son aventure violette
À l’occasion de la traditionnelle réunion de fin de saison en compagnie des groupes de supporters, Damien Comolli confirme que Sébastien Dewaest ne sera pas conservé pour des raisons financières. Le coût du transfert et le salaire du Belge de 30 ans ne pourront pas être assumés par le club. Une déception pour lui, qui se voyait bien continuer au TFC : "À vrai dire, je me serais bien vu terminer ma carrière ici… Pouvoir apporter mon expérience aux plus jeunes joueurs, c’est quelque chose qui m’aurait plu à Toulouse. (...) Je ne cherche pas à me mentir. Sur certains matchs, je suis passé au travers… Peut-être que si j’avais enchaîné les tops matchs, le dénouement aurait été différent, peut-être que le club aurait pu faire un autre choix, malgré l’obstacle financier." Un constat honnête et lucide, qui clôt donc son prêt en France. De retour à Genk, Dewaest devra rebondir ailleurs pour l’année prochaine. Bonne continuation à lui.

Nos derniers articles