Les 5 dates clés de Jean-Clair Todibo au TFC 

Publié le 01 février 2019 à 11:00 par Arthur Stroebele

Le FC Barcelone et le TFC ont officialisé le transfert de Jean-Clair Todibo pour environ un million d'euros (avec bonus et pourcentage à la revente). L’occasion pour LesViolets.Com de revenir sur les cinq dates clés du passage de Todibo à Toulouse.

Mai-juin 2018 : Pas de contrat professionnel

À chaque fin de saison, le TFC fait une revue d’effectif et valorise les jeunes les plus prometteurs de sa formation. Derick Osei (ailier), Adil Taoui (attaquant/ailier) et Mathieu Goncalves (latéral/ailier gauche) ont alors été préférés à Jean-Clair Todibo. Une situation mal vécue par le joueur et son entourage. Denis Zanko, directeur technique du centre et coach de l'équipe B, avait à l’époque des doutes quant au potentiel du joueur. En juin, Todibo aurait pourtant accepté de s'engager pour trois ans avec un salaire minimum : la donne a changé une fois que le « numéro 33 » a été propulsé - avec succès - titulaire en Ligue 1…

19 août 2018 : Premier match en Ligue 1

Depuis le départ d’Issa Diop à West Ham, la priorité de recrutement côté toulousain était de recruter un défenseur central. Mais après plusieurs échecs (Sergi Gomez, Sidnei…) et méformes (Fortes), Alain Casanova n’a eu d’autres choix que de lancer un novice. Jean-Clair Todibo s’est donc retrouvé titulaire, dès la 2e journée de Ligue 1, lors du derby de la Garonne remporté 2-1 contre Bordeaux. Le défenseur central s’est montré particulièrement performant, faisant preuve d’une sérénité et d’une maturité impressionnante pour une première. Une semaine plus tard, Todibo était à nouveau titularisé contre Nîmes : sa prestation lui avait d’ailleurs valu le titre de « meilleur Toulousain » du match sur le site LesViolets.Com. JC enchaîne les prestations de qualité et, malgré une expulsion à Guingamp, s'impose comme le meilleur défenseur violet.

30 septembre 2018 : Premier but en Ligue 1

À Rennes, la pépite toulousaine est passée par toutes les émotions. Après avoir concédé un penalty sévère, permettant à Mbaye Niang d’ouvrir le score pour les Bretons, Jean-Clair Todibo s’est mué en sauveur en toute fin de rencontre (88e). Sur un centre de Max-Alain Gradel, il s’impose de la tête au cœur de la défense rennaise et offre un point crucial à Toulouse. De quoi, définitivement, braquer les projecteurs sur un jeune joueur sans contrat professionnel.

7 novembre 2018 : Ecarté du groupe professionnel

Vous l’avez appris en exclusivité sur notre site LesViolets.Com, Jean-Clair Todibo a été écarté du groupe professionnel et envoyé en réserve. Motif : le joueur refuse de signer le contrat proposé par le TFC. Le lendemain, Jean-François Soucasse, président délégué du TFC, est venu expliquer la situation en conférence de presse : "On s’imaginait des discussions plus courtes, mais le joueur ne se dit pas prêt (…) En fin de contrat, moyennant des formes de compensation(s) et de contribution(s), il pourrait rejoindre un club étranger ou même français (…) Tant qu’il n’y aura pas de décision de son côté, il y aura mise à l’écart. Nous attendons impatiemment sa décision." Jean-Clair Todibo ne réintégra jamais l’effectif professionnel et ne signera, donc, jamais de contrat à Toulouse.

8 janvier 2019 : Transfert au FC Barcelone

Convoité par les plus grandes écuries européennes (Liverpool, Naples, Manchester City, Juventus…), le natif de Cayenne a décidé de s'engager avec le Barça. “Le joueur termine un contrat avec le Toulouse FC le 30 juin et sera un nouveau joueur du FC Barcelone à compter du 1er juillet sans frais de transfert” peut-on lire sur le site du club catalan le 8 janvier.

Le Barça a finalement continué de négocier avec le TFC afin d’éviter de laisser Todibo au placard à Toulouse jusqu’à la fin de la saison. Ce n'est que le 31 janvier qu’Olivier Sadran a accepté le deal final (un million d’euros, des bonus et un pourcentage à la revente).

Reste à voir la suite que prendra la carrière de Jean-Clair Todibo afin de mesurer l’ampleur du raté toulousain. Les prochaines négociations pour les contrats professionnels de jeunes joueurs seront scrutées attentivement du côté du Stadium : les dirigeants seront-ils plus méfiants ? D’autres joueurs chercheront-ils à imiter Todibo et rejoindre un grand club avant même de signer pro dans leur club formateur ? Les dossiers s’annoncent épineux.

Nos derniers articles