Le TFC peut-il relever la tête à Nantes ?

Publié le 18 octobre 2018 à 00:00 par Rédac

Ce samedi, le Toulouse Football Club se rendra à Nantes (coup d’envoi à 20h00 sur beIN Sports MAX 6). Incapables de gagner depuis cinq rencontres, les hommes d’Alain Casanova seront-ils en mesure de battre une des équipes les plus faibles depuis le début de la saison ? Malgré leur situation précaire au classement, les Canaris partent favoris sur des applications de paris sportifs avec une victoire cotée à 1,95.

Nantes ne va pas bien…

Rien ne va plus du côté de la Beaujoire avec un petit succès depuis le début de la saison et une 19ème place inquiétante. Waldemar Kita a même dû intervenir pour changer son entraîneur. L’effet se fait encore attendre. Avant la trêve internationale, Nantes s’est lourdement incliné contre Bordeaux (3-0). À deux jours de la réception du TFC, Vahid Halilhodzic n’a pas caché son pessimisme : “Contre les Girondins, il nous a tout manqué : physique, tactique, mental. Il faut dire la vérité. À la télévision, tu peux voir certaines choses mais, en travaillant avec le groupe cette semaine, tu vois ce qui ne va pas. Je pense que les joueurs se sont battus. Mais le gars, quand il est rapide et qu’il passe à côté de toi comme une Ferrari, tu peux être guerrier, il faut le rattraper. Les joueurs ont donné le maximum. Mais cela ne suffit pas. Cette performance m’inquiète. Quand on subit une telle domination tactique, technique et en vitesse, on comprend pourquoi Nantes est dans cette position (19ème). C’est tout à fait normal. Si quelqu’un d’autre me propose ça, je ne viens jamais. Mais pour le Football Club de Nantes, je ne pouvais pas refuser. Il nous reste un travail considérable.

Le FCN réalise son plus mauvais début de saison depuis 12 ans en Ligue 1, avec une des pires attaques du championnat (8 buts marqués) et une défense très friable (16 buts encaissés). Et avant cette 10ème journée, Nantes est la seule équipe qui n'a pas encore ouvert le score cette saison. Jusqu’à quand va se poursuivre cette terrible série négative ?

Mais Nantes aime recevoir Toulouse…

Du côté du Stadium, l’euphorie est retombée et les hommes d’Alain Casanova n’ont pas été capables de battre Monaco et Nice, pourtant pas auteurs d’un début de championnat flamboyant. Le TFC va-t-il éviter une sixième rencontre consécutive sans gagner ? Une défaite samedi soir condamnerait nos Violets à rentrer dans le rang et à laisser filer le haut du classement.

Et qu’on se le dise, le Tèf n’aime pas affronter Nantes : sur les sept derniers matchs entre les deux équipes, Toulouse n’a jamais gagné (5 nuls, 2 défaites). Autre statistique intéressante : à La Beaujoire depuis 2007, les deux équipes se départagent toujours sur des scores très serrés (1-1 ou 2-1 à chaque fois).
Il faut d’ailleurs remonter au 2 décembre 2014 pour voir les Violets s’imposer en terre nantaise (1-2). Casanova était déjà l’entraîneur du TFC. Saura-t-il retrouver la bonne recette ?

Des absents majeurs au TFC

Nantes n’est donc clairement pas la bonne proie pour les Toulousains, d’autant qu’ils seront amoindris ce week-end. Casanova devra encore se casser la tête en attaque avec les absences d’Aaron Leya Iseka (suspendu) et de Yaya Sanogo (blessé au genou) et au milieu de terrain avec la suspension d’Ibrahim Sangaré. L’entraîneur toulousain devra également observer l’état physique des 11 joueurs internationaux, dont certains qui ont joué mardi, avant plusieurs heures de vol pour retrouver la France.

Firmin Mubele (ou Corentin Jean) et Yannick Cahuzac sont attendus dans le 11 de départ. Une équipe new-look qui possède également certaines certitudes, notamment défensive avec un Baptiste Reynet en forme et un Jean-Clair Todibo qui impressionne sortie après sortie. Des atouts qui seront déterminants pour aborder un automne, certes peu séduisant pour le supporter lambda, mais qui pourrait permettre au TFC d’accumuler un maximum de points. Après le déplacement à Nantes, Montpellier, Lorient (en Coupe de la Ligue), Strasbourg et Amiens se présenteront face aux coéquipiers de Max-Alain Gradel. La Ligue 1, la vraie, celle qu’on aime.

Le début de saison du Tèf avait pris un sacré relief lors de la victoire à Guingamp le 1er septembre (1-2). On r’met ça ce samedi à 230 kilomètres à peine du Roudourou ?

La rédaction du site LesViolets.Com organise une soirée à La Manufacture Jeanne d’Arc au 35 rue de Rémusat à Toulouse. L’entrée est gratuite et le match sera diffusé sur deux grands écrans.

Nos derniers articles