Le 4-2-3-1, nouvelle corde à l'arc de Philippe Montanier

Publié le 04 décembre 2021 à 14:11 par JB

S’il y a bien une qualité que l’on peut donner à Philippe Montanier, c’est qu’il aime surprendre. Après avoir installé une défense à 5 en début de saison, le coach toulousain s’est appuyé sur un 4-3-3. Contre Sochaux, le coach toulousain a même pris le pari de démarrer le match sans ailier gauche. "Brecht Dejaegere était vraiment là pour agresser et harceler l’adversaire, à l’image du premier but qu’on marque d’ailleurs.” À la pause, Montanier a changé d’idée en faisant entrer Ado Onaiwu : “Je trouvais qu’on manquait par contre d’un peu de jeu vers l’avant et de profondeur. Il nous fallait vraiment avoir trois attaquants de pointe en deuxième période. Il y a eu deux axes différents entre la première et la deuxième période. Je dispose d’un banc de qualité qui permet de basculer de schéma, notamment sur la fin où nous étions à 5 derrière quand Sochaux était en 4-2-4.

Face à Trélissac, Philippe Montanier a de nouveau changé de système en cours de partie, utilisant Naatan Skyttä en numéro 10 : “Il a cette faculté à apporter du liant entre l’attaque et notre milieu. C’est pour ça que j’ai changé notre système, passant du 4-3-3 à un 4-2-3-1” a indiqué le coach toulousain à La Dépêche du Midi. Et pour contrer l’absence de Branco van den Boomen, suspendu, à Niort, ce 4-2-3-1 pourrait être de nouveau utilisé par le TFC. Montanier a en effet testé ces dernières heures Yanis Begraoui en 10, derrière Rhys Healey. Ensuite, l’entraîneur aura deux possibilités : soit aligner le duo Spierings - Dejaegere en 6 avec Onaiwu ou Ratao à gauche, soit aligner Spierings - Genreau (ou Mvoue) en 6 avec Dejaegere sur l’aile gauche. Healey en pointe et Ngoumou à droite restent, bien entendu, intouchables.

Des réflexions sont en cours au sein du staff. Un ultime entraînement aura lieu ce dimanche à 10h30 avant de rejoindre les Deux-Sèvres.

Nos derniers articles