La première interview de Mvoue : "D'autres clubs étaient intéressés, mais au TFC, je me sens bien"

Publié le 16 mars 2020 à 00:00 par JB

Steve Mvoue a officiellement signé son premier contrat professionnel avec le TFC et rejoindra Toulouse à partir de la saison prochaine. Âgé de 18 ans, il est considéré comme un des plus grands talents camerounais de sa génération. Suite à sa signature, Mvoue a réservé sa première interview au site LesViolets.Com afin de se présenter et de s’adresser aux supporters.

Steve, bienvenue ! Peux-tu te présenter ?
Je viens d'avoir 18 ans début février. Je devais attendre d'être majeur pour signer un contrat pro en Europe. Jusqu’à présent, je n’ai connu qu’un seul club, celui de ma mère, l’Azur Star de Yaoundé. Je peux jouer milieu offensif et numéro 6, mais mon meilleur poste, c’est milieu relayeur.

Quelles sont tes qualités ? Tes défauts ?
Mon modèle, c’est Paul Pogba. Je suis technique, j’ai une bonne vision et une bonne lecture du jeu, une frappe de balle et des capacités athlétiques. Mes défauts ? Je dois encore beaucoup progresser tactiquement et dans la concentration. Les entraîneurs que j’ai déjà pu côtoyer à Toulouse me font bosser dessus.

Comment s’est passée ta signature au TFC ?
J’ai fait des essais au PSG, à Lens, à Monaco et à Toulouse. D’autres clubs étaient intéressés pour que je vienne. C’est mon agent qui s’est occupé de tout ça. J’ai choisi le TFC, car c’est un peu le club d’où je viens. Mon premier essai ici remonte à 2017. Je suis revenu en 2018 et en 2019 où j’ai fait la pré-saison. Depuis, je suis de temps en temps venu m’entraîner au Stadium. C’est un club où je me sens bien, où je connais les gens. Ce sont les éléments qui ont motivé ma signature.

Quels sont tes objectifs la saison prochaine à Toulouse ?
Je veux avant tout apprendre, continuer à progresser, c’est l’essentiel, et jouer beaucoup de matchs en pro, aider l’équipe. Je n’ai pas encore discuté avec la direction. Je sais simplement que je devrai être prêt pour bien m’entraîner et jouer au foot.

Depuis trois ans, tu viens régulièrement t’entraîner au TFC, soit avec le centre de formation et même avec les pros l’an dernier sous Alain Casanova. Avec quels joueurs as-tu les meilleurs contacts ?
Je m’entends bien avec tout le monde, que ce soit au centre de formation ou avec le groupe professionnel ! Je pourrais citer tous les jeunes pros… J’ai des affinités encore plus fortes avec Manu Koné, Moussa Diarra, Mamadou Tounkara, Yaya Sanogo, Nathan Ngoumou, Mathieu Goncalves.

Un mot aussi sur Stéphane Zobo, ton frère, qui a lui aussi signé un contrat pro au Tèf et qui est attaquant en réserve depuis un an ?
Mon frère se sent bien au TFC, il est là depuis un moment. Notre mère nous soutient, elle est contente de ce qui nous arrive et elle souhaite que je travaille dur pour devenir un grand joueur.

Si tu devais glisser une phrase aux supporters, ce serait laquelle ?
Je pense que le meilleur mot possible, je le donnerai quand je jouerai. En attendant, c’est “Forza Viola” !

Nos derniers articles