logo lesviolets.com
croix occitane
Mauro Cetto nouveau directeur sportif de San Lorenzo
La Ligue 1 passe à 18 clubs... mais qu'en 2023-2024

C’était dans l’air du temps, c’est désormais acté.

C’était dans l’air du temps, c’est désormais acté. L’Assemblée générale de la Ligue vient d’adopter le passage de 20 à 18 clubs en L1 en 2023-2024. Tous les clubs de Ligue 1 et Ligue 2 ont voté pour, sauf le FC Metz. “Dans le détail, il y aura quatre descentes en Ligue 2 et deux montées en Ligue 1 au terme de la saison 2022-2023 pour arriver à ce chiffre de 18 clubs en L1” écrit Le Parisien.

L’an prochain, en 2021-2022, le nombre de montées (2) et de descente (2), plus un barrage, ne change donc pas. Voici donc des données importantes pour faire vos pronostics l'an prochain, c'est désormais à vous de trouver des bonus utilisables par les nouveaux joueurs.

Le communiqué de la LFP :

"Réunie ce 3 juin, l’Assemblée Générale de la LFP a adopté à 97,28% des voix le passage à 18 clubs en Ligue 1 à partir de la saison 2023/2024.

A l’issue de la saison 2022/2023, le changement de format sera opéré par 4 descentes de Ligue 1 et 2 montées en Ligue 2. Afin de maintenir le nombre de 20 clubs en Ligue 2, 4 descentes de Ligue 2 et 2 montées de National seront également effectuées au terme de la saison 2022/2023.

En parallèle, la Ligue 2 devra poursuivre sa réflexion pour un éventuel passage à 18 clubs.

A l’issue de cette phase de transition, soit en fin de saison 2023/2024, les modalités de montées et descentes entre les divisions reviendront à :

- 2 descentes + 1 barrage et 2 montées + 1 barrage entre la Ligue 1 et la Ligue 2.

- 2 descentes + 1 barrage et 2 montées + 1 barrage entre la Ligue 2 et le National (sauf si changement de format pour la Ligue 2 dans le futur).

Ce changement de format constitue une première étape d’une réforme plus globale du football professionnel français. Dans ce contexte, des travaux vont débuter dès la saison prochaine avec l’ensemble des composantes du football professionnel et en lien avec la FFF. Ces travaux porteront notamment sur la réalisation des matchs, la filiale commerciale de la LFP, les modalités du maintien du statut professionnel en National pour une durée supérieure à 2 saisons, l’arbitrage et le dialogue social (contrat de cinq ans, taille limite des effectifs, nombre de prêts, ratios DNCG)."