La Lettre du Violet : "Une saison sans Stadium... ou presque"

Publié le 04 juin 2019 à 11:00 par Fabien

La rédaction du site LesViolets.Com souhaite absolument vous donner la parole. Au quotidien, nous vous proposons de publier VOS articles en Une du site : "La Lettre du Violet" est le nom de cette rubrique. Voici une nouvelle lettre, signée Fabien :

"Je ne sais pas si cela doit être considéré comme un exploit, ou si plutôt on devrait me blâmer de ne pas avoir fait cette démarche, mais le fait est là, je ne suis pas venu lors de cette saison 2018/2019 au Stadium voir le Téfécé !

Âgé de 33 ans, cela doit faire plus de 20 ans que cela ne m’était pas arrivé, de ne pas venir au moins une fois supporter (dans tous les sens du terme) les Violets.

Au départ, c’était plutôt un rêve de gosse, d’aller voir un match de foot, dans un vrai stade. Je me souviens de ces sensations d’immensité, d’un endroit hors du temps, avec des gradins remplis (oui ça fait ça quand on est gosse) lorsque l’on monte les marches, et que l’on aperçoit l’antre. Mes premiers pas au Stadium, et mes premiers souvenirs, ce sont les Thierry Moreaux, les Victor Bonilla, et dans les tribunes des sifflets envers les joueurs adverses. La Coupe du Monde 98 passant par là, ma ferveur pour le foot n’en est que plus renforcée.

En revanche pour le Téf, c’est la dégringolade en National, et suivra une « expropriation » vers Ernest Wallon, où je ferai quelques infidélités au Stadium. Nouveau départ avec un nouveau président, qui au départ est si jeune et si inconnu, que La Dépêche se trompe de photos et ne semble pas connaître un certain Olivier Sadran. Vient alors la remontée avec les Pitchouns, un nouveau logo après consultation auprès des supporters avec 3 propositions, et un nouveau visage pour un club habitué à faire le yoyo.

Mon âge augmentant au même rythme que ma ferveur, je me rends de plus en plus dans ce petit Wembley, avec en prime des résultats en amélioration. Elmander, Emana et Fodé me font chavirer lors du TFC / Bordeaux avec la musique de la Ligue des champions pour la fin de saison, et cette même chanson retentira dans mes oreilles 3 mois plus tard dans le même stade, lors de la réception de Liverpool. S’en suit une chambre remplie de drapeaux et posters ainsi que des matchs à la pelle, bien souvent en virage Est durant ma période d’étudiant dans la Ville Rose. Le bonus est une nouvelle qualification pour l’Europe, où je serai de tous les (pauvres) matchs à domicile.

Les TFC / Lyon (de la grande époque) ou PSG (de la moins bonne époque) seront également certains de mes meilleurs souvenirs, avec quelques claques pour les adversaires. Le parcage visiteur sera ma place lors du déplacement victorieux à Bordeaux, avec un 2 à 1 qui colorera la Garonne en Viola.

Ma foi en ce club est indéniable, jusqu’à un certain GuingampGate, un soir de coupe, où je me voyais découvrir un nouveau stade, le Stade de France, pour la première fois de ma vie. Un autre club, plutôt bleu et blanc et jouant avec un ballon ovale, m’y emmènera quelques années plus tard avec un bouclier en guise de trophée.

Le MarseilleGate (ou le BrandaoGate comme on veut) passera également par là, un TFC / Nantes d’anthologie, avec 4 buts encaissés à domicile entâcheront le club. Les Gignac, Ben Yedder, Sissoko et Capoue permettront de garder la flamme. Mais des 0 à 0, en pagaille, des défaites et une ambition légère après la prise de pouvoir de coach Casa & Co auront raison de ma foi et de ma passion.

Le Stadium, à partir de là, pleurera ma passion et mon absence (ou pas), avec des incursions peu fréquentes, mais néanmoins bien souvent conclu par un constat d’échec à chaque retour à la maison.

Malgré une connexion quasi quotidienne sur le site LesViolets.com, qui reste mon dernier lien avec le club de cette même couleur, c’est donc cette saison, que j’ai franchi le pas de ne pas mettre un pied au Stadium… enfin si… j’étais au concert de Bigflo et Oli, les derniers toulousains à me faire venir dans mon stade de foot, et pouvant m’inspirer du plaisir…

À bon entendeur…

Vous pouvez nous envoyer votre lettre en utilisant cette page Contact : https://www.lesviolets.com/contact/
Ou par e-mail : alleztfccom@gmail.com

Nos derniers articles