La Lettre du Violet : "M. Dupraz, réunissez votre troupe"

Publié le 12 septembre 2016 à 13:58 par LesViolets

La rédaction du site LesViolets.Com souhaite absolument vous donner la parole. Au quotidien, nous vous proposons de publier VOS articles en Une du site : "La Lettre du Violet" est le nom de cette rubrique. Voici une nouvelle lettre, signée Eric du Volvestre :

"Comme le dit Dupraz, la Corse est magnifique, exceptionnelle, les Corses sont des modèles que l'on devrait suivre.
Seulement voilà, je ne suis pas persuadé que les Corses soient plus forts que les Toulousains au football. Pourtant, force est de constater que l'on y perd tous les ans, c'est devenu une habitude, navrante.
Ok le contexte ! Quel contexte ? Que tu joues à Furiani, au Velodrome, à Geoffroy Guichard ou au Roudourou, tous les matchs sont difficiles, et commencent tous à 0-0.
Alors, je me souviens encore de cette phrase que me disait mon grand-père corse, quand il lisait le dimanche matin La Dépêche du Midi : "ils n'ont pas la rage de vaincre." Il parlait bien sûr des joueurs du TFC... C'était dans les années 80, pourtant pas les plus néfastes...
C'est une constante au TFC, on est capable quand on veut de terrasser des Bordelais, de gagner à Angers (terre difficile aussi)... et de retomber dans la facilité, le confort.

Attention ! Je ne pense pas que les joueurs de la Ville Rose ne soient pas préparés à ce genre de rencontre, ou même qu'ils n'aient pas envie, de gagner.

Je propose ceci : Il faut que l'ensemble des joueurs de Toulouse prennent conscience qu'ils représentent une grande ville de France, la 4ème !!! Sortez de l'anonymat bordel ! C'est à votre portée. M. Dupraz, réunissez votre troupe et faite une promenade dans Toulouse. Faites-vous voir des Toulousains à Esquirol, rue Alsace-lorraine, place Wilson, rue Lafayette, place du Capitole...

Quand ils rentreront sur le terrain, demain, c'est toute une région qu'ils vont défendre. Avec des valeurs fortes, il peut y avoir beaucoup de monde au Stadium, beaucoup..."

Envoyez-nous dès maintenant votre prénom, ville et votre lettre par email : lalettreduviolet@lesviolets.com

Nos derniers articles