La Lettre du Violet : "La mascarade n'a que trop duré"

Publié le 12 mai 2019 à 15:21 par Daniel

La rédaction du site LesViolets.Com souhaite absolument vous donner la parole. Au quotidien, nous vous proposons de publier VOS articles en Une du site : "La Lettre du Violet" est le nom de cette rubrique. Voici une nouvelle lettre, signée Daniel :

Voici maintenant plusieurs années que le TFC croupit dans les bas-fonds de Ligue1. Après avoir frôlé la correctionnelle l’année passée avec une peu glorieuse place de barragiste, j’ai eu la naïveté de croire que la direction du TFC allait redresser la barre. Malgré une conférence de presse bien ronflante où Sadran nous annonçait fièrement un partenariat avec « un grand d’Europe » et un avenir florissant pour le TFC, rien n’a changé et pire encore, nous avons eu droit au grand retour du « Jedi » Casanova au grand désespoir de nombreux supporters. Sadran est allé rechercher un gars qu’il avait foutu à la porte deux ans auparavant… Une logique d’un autre temps ?

Mais pour faire quoi ? Trois victoires en début de championnat et puis presque cinq mois d’abstinence où nous avons assisté à une alternance de défaites et de matchs nuls à domicile dans l’indifférence totale de la direction de ce club. Conforté dans cette médiocrité par l’absence de réaction de Sadran, Casanova nous a proposé un jeu « à l’Espagnol »… enfin l’Espagne de Don Quichotte qui se bat contre des moulins à vent… Grâce à un entêtement frôlant l’incompétence, Casanova nous a servi une daube infâme tous les week-ends qu’il venait « saupoudrer » de sa frustration hebdomadaire lors de ses conférences de presse.

Quant à nous pauvres supporters, malgré le déferlement de mécontentement sur les réseaux, nous avons vécu et vivons match après match la lente agonie de notre club de cœur. À la lecture de plusieurs media, les Gradel, Jullien, Garcia, Durmaz veulent tous quitter le navire TFC qui coule inexorablement vers la Ligue 2.

La direction reste insensible et méprisante face à ce mécontentement populaire et brille par son absence se contentant de combler le vide du Stadium par les « brassées » d’invitations, histoire de faire croire que le peuple toulousain s’intéresse encore à ce club. Cette façon de faire est une erreur majeure, car la vérité revient tôt au tard à la surface . Il faut que cette mascarade cesse, car elle n’a que trop duré. Les Toulousains et tous ceux qui aiment ce club ont droit à autre chose et je conclurai en reprenant une phrase d’un ancien chef d’État qui disait « la France, on l’aime ou on la quitte » alors Monsieur Sadran si vous n’aimez plus le TFC … partez !!!!

Vous pouvez nous envoyer votre lettre en utilisant cette page Contact : https://www.lesviolets.com/contact/
Ou par e-mail : alleztfccom@gmail.com

Nos derniers articles