La Lettre du Violet : "Comment le TFC n'arrive-t-il pas à attirer les investisseurs toulousains ?"

Publié le 10 mars 2019 à 13:10 par Benoît

La rédaction du site LesViolets.Com souhaite absolument vous donner la parole. Au quotidien, nous vous proposons de publier VOS articles en Une du site : "La Lettre du Violet" est le nom de cette rubrique. Voici une nouvelle lettre, signée Benoît de Cagnes-sur-Mer :

Je ne sais pas qui est responsable de cette situation. Je ne sais d'ailleurs pas s'il y a un responsable.
J'ai passé les 21 premières années de ma vie dans la région toulousaine et y suis très attaché. J'ai assisté, petit, dans les années 80, aux belles années du TFC. Aller au stade accompagné des anciens, manger une merguez sur le parvis, étaient une fête.

Je suis parti de la région pour raisons professionnelles. Je continue néanmoins de suivre quotidiennement les résultats et l'actualité de l'équipe. Là, je n'en peux plus. Chaque année, à l'aube de la nouvelle saison, un espoir renaît. Chaque année à mi-saison, la frustration, la colère, la honte reviennent. Bien sûr, ce n'est que du football. Mais quand même…

Comment Toulouse, 4ème ville de France et sûrement la plus dynamique après Paris, peut-elle avoir un club comme celui-ci ?
Certains diront: "Toulouse est une ville de rugby, pas de foot." Comme si l'un empêchait l'autre. Faites une belle saison et vous verrez foule au Stadium.
Parce que le public est au coeur du foot. Un club pro est une entreprise dit le président ? Très bien, alors le client est roi !

C'est d'ambition, d'enthousiasme, d'énergie, de vie, que manque le TFC.
Le TFC est mélancolique, c'est son ADN. Donnez au téléthon, les chercheurs pourront travailler sur son génome...
Et le pire c'est que cet ADN se transmet aux joueurs qui, dès qu'ils portent le maillot violet, sont moins bons qu'ailleurs !

Une question: comment ce club n'arrive-t-il pas à attirer les investisseurs ? Quand je dis investisseurs, je ne parle pas de fonds de pension américains ou de milliardaires chinois. Je parle des multinationales toulousaines au capital gigantesque.
Le rugby est plus porteur il paraît. Pas d'accord: le foot est plus universel et l'image du rugby se dégrade.
S'il vous plait: élus locaux, industriels, dirigeants, mettez-vous autour d'une table et redonnez vie au TFC.

Vous pouvez nous envoyer votre lettre en utilisant cette page Contact : https://www.lesviolets.com/contact/
Ou par e-mail : alleztfccom@gmail.com

Nos derniers articles