La Lettre du Violet : "Autopsie d'une crédibilité au point mort"

Publié le 26 février 2020 à 16:00 par Bernad Winny

La rédaction du site LesViolets.Com souhaite absolument vous donner la parole. Au quotidien, nous vous proposons de publier VOS articles en Une du site : "La Lettre du Violet" est le nom de cette rubrique. Voici une nouvelle lettre, signée Bernad Winny :

Autopsie d'une crédibilité au point mort

En général, la crédibilité s'appuie sur 3 facteurs essentiels : la confiance, la reconnaissance, les résultats.
Pour ce qui est de la confiance, il est difficile d'accorder à l'équipe dirigeante un certain crédit. En effet depuis une dizaine d’années, les décisions prises ne sont pas suivies d'un effet positif. Rappelons nous l'achat de joueurs issus pour la plupart du niveau Ligue 2 et ayant une dimension physique plutôt que footballistique.

Les partenaires solides ne frappent pas au portillon du TFC. Il faut souligner que l'opacité, l'organisation autour d'un système pyramidal, et le manque de partage et de communication ne suscitent pas vraiment la confiance. La remise en question des échecs ne s'inscrit pas dans une boucle d'amélioration (ont-ils fait l'objet d'un retour sur expérience permettant d'en tirer des leçons par la suite ?) il est donc logique que l'attrait, pour des partenaires qui seraient tentés, est vite stoppé. Pire, on a l'impression que toute personne, ayant un peu plus d'intelligence que son collègue, est systématiquement écarté.

Rappelons en vrac quelques décisions phares qui se sont terminées par des échecs : entraîneurs qui pour la plupart n'ont pas le niveau, joueurs pas au niveau, partenariat avec Manchester City, gestion des supporters, gestion de certains joueurs, prix des places, groupe élite etc. Les actions annoncées ne voient jamais le jour, la gestion et le suivi d'un plan d'actions n'est pas dans l'ADN du club.

La reconnaissance est le regard externe que peuvent en avoir certaines populations comme les journalistes, les autres équipes, les professionnels du milieu, les passionnés, autrement dit l'image que reflète le club. Le TFC est-il reconnu comme un club dont le professionnalisme et le niveau footballistique est respecté ? Difficile d'y croire quand on voit arriver des joueurs dont le niveau est très faible et pour lesquels on se dit que leurs agents ont bien 'enfumé' le club pour les vendre. Le niveau de reconnaissance est tellement inexistant que cela fait mal aux anciens du club. Osons imaginer, un instant, une comparaison entre le Stade Toulousain et le TFC sur ce regard externe que portent les gens de la région, pour cela, il suffit de questionner les familles de la région toulousaine. Je crois que nous connaissons tous les réponses.

Dans le milieu, le TFC est-il un club au savoir faire reconnu qui engendre de la fierté ? Quelle posture peut-on avoir face aux nombreuses vidéos qui raillent le TFC sur internet ? Quelle posture avoir quand on annonce à quelqu'un de la famille qu'on a un abonnement au TFC et qu'on voit le sourire, ou l'attitude de l'interlocuteur qui consiste à nous prendre pour un demeuré ? Et vis-à-vis des enfants qui aiment ce sport, comment expliquer que c'était mieux avant, avant... au siècle dernier.

Dernier point, les résultats. Quel est le bilan des années SADRAN ? Une 3ème place en championnat, une demie finale en coupe, c'est-à-dire comparativement aux autres villes : RIEN. Ce n'est pas qu'une question de budget, même si l’argent est une composante majeure. Visiblement, cette équipe dirigeante est en manque de tout. On attend des discours du style "on a de l'argent, l'actionnaire fera face”, mais dans ce cas, pourquoi ne pérennise-t-on pas une ossature de joueurs talentueux durant quelques années si on a de l’argent ? Pourquoi il n'y a pas une politique durable dans le club ? Le TFC n'est pas attractif pour ses joueurs, hé oui le Stade Toulousain n'a pas ces problèmes… bizarre. S’est-il construit, lui, sur la confiance et la reconnaissance.....? Le club ne génère pas de fierté, il n'a aucun résultat. Avez-vous seulement une idée des états d'âmes des supporters (du public) durant leur retour chez eux, après la énième défaite ? Même des clubs comme les Herbiers et Carquefou, ont un palmarès plus étoffé que le TFC ces dernières années... sans parler de Sète, de Sedan, du Red Star. Quelle fierté pour la quatrième ville de France, capitale européenne de l'aéronautique, lorsqu'on se compare aux 4ème villes des autres pays européens !

Alors, Messieurs les Dirigeants vous avez fait la preuve durant 18 ans que vous n'y arriverez pas. Le peuple toulousain vous a donné le temps, vous ne pouvez pas nous faire croire que demain sera meilleur. On attend toujours les décisions promises, et il faut qu'elles soient rapidement au niveau du constat, c’est-à-dire corriger une défaillance à tous les étages, qu'elles soient porteuses d'un changement de cap. La Ligue 2 est acquise, il est temps de passer la main, pour que le Stadium renaisse, pour que la crédibilité du club se reconstruise. Ayez au moins le courage de reconnaître que ça ne peut être que sans vous, 18 ans pour faire ses preuves, sans aucun résultat, et finir par un échec, c'est beaucoup trop long.

Vous pouvez nous envoyer votre lettre en utilisant cette page Contact : https://www.lesviolets.com/contact/
Ou par e-mail : alleztfccom@gmail.com

Nos derniers articles