La défense du TFC est encore fébrile

Publié le 27 September 2020 à 19:45 par Samuel Cadène

Après la tant attendue victoire toulousaine face à Auxerre, les hommes de Patrice Garande ont en partie retrouvé de la confiance. En partie seulement, car défensivement, de gros errements auraient pu miner le TFC et condamner les espoirs d'endiguer la série noire de 332 jours. Dans un système tactique en 3-4-1-2, ou en 5-3-2 comme vous voudrez, la charnière centrale a sans doute dû offrir l'apéritif à Maxime Dupé hier soir. Dépassés, à l'image de Deiver Machado, coupable d'avoir fini sa sieste sur l'ouverture du score de Le Bihan (58e). Le Colombien se reprendra ensuite, mais son erreur d'inattention aurait pu coûter cher surtout lorsque l'on sait que 80% des équipes qui ouvrent le score s'imposent à l'arrivée. Avant ça, Maxime Dupé sauvait par miracle les siens (53e) d'un arrêt réflexe remarquable sur la frappe de Sakhi, seul aux 6 mètres. Sur l'action, on remarque deux choses. D'abord, il y a six Toulousains dans la surface pour trois Auxerrois. La seconde, c'est qu'il va falloir rapidement changer de crampons au TFC, tant chaque Violet paraissait vissé dans le gazon du Stadium. Personne ne bouge. Kelvin Amian se fait lober comme un bleu tandis que Diakité reste figé sur ses appuis en attendant que Dupé ne lui sauve la mise. Ce genre d'attitude n'est plus possible. 

Mais le héros de l'après-midi n'en demeure pas moins ce cher Ruben Gabrielsen. Le capitaine du TFC, a montré le parfait exemple de ce qu'il ne fallait pas faire dans un match de football professionnel. Se faire déposer de la sorte par Le Bihan devrait être considéré comme une faute professionnelle (63e). Heureusement pour lui, l'ancien Niçois taupe sa frappe et Dupé réalise l'arrêt du match. En résumé, à 25 minutes de la fin de la rencontre, le TFC aurait pu (dû) être mené 0-3. Il n'en fut rien, mais le pèlerinage à Lourdes ne nous épargnera pas éternellement. Notons tout de même que le TFC a concédé huit buts cette saison, dont 6 sur coup de pied arrêté

Certains loueront la capacité du club à faire le dos rond, d'autres diront que l'essentiel était de briser la dynamique et nous en convenons. Cela dit, il ne faudrait pas que ce succès soit l'arbre qui cache une forêt d'incertitudes défensives. Le repositionnement de Sam Sanna au milieu du terrain a été intéressant, tout comme l'entrée de Rhys Healey qui débloque son compteur but. Et Steven Moreira, annoncé sur le départ avant la rencontre, pourrait finalement être une des recrues espérées.

Quoi qu'il en soit, cette victoire fait du bien aux têtes et doit servir de leçon notamment sur le plan défensif pour confirmer et rattraper le peloton de tête. 

Nos derniers articles