logo lesviolets.com
croix occitane
Denis Genreau et Rafael Ratao sont "heureux" au TFC
L'interview de Pierre, vainqueur de la saison 1 MPG : "Tu venais voir le Tèf, tu venais voir Thierry Moreau !"

ITW de Pierre, vainqueur de la saison 1 MPG...

La saison dernière, Pierre, supporter du TFC, a remporté la Ligue MPG sur LesViolets.Com et a gagné un an de pizzas offertes par La Manufacture Toulouse ! Interview (et vous pouvez rejoindre la saison 2 sur MPG avec tous les lecteurs du site dans la multiligue NM6C8PM7).

Bonjour Pierre, pour commencer, peux-tu te présenter ?

J’ai 33 ans, je suis de la région, et plus précisément du Gers. J’ai fait mes études à Toulouse avant de les terminer à l’étranger et notamment aux États-Unis, et je travaille maintenant dans l’aéronautique.

Est-ce que supporter le Tèf t’est venu très jeune ou plus tard ?

De base moi, c’est le foot, via mon père et mon grand-père, qui était abonné au TFC. Oralement, on me parlait déjà de l’équipe dans les années 80. Je crois même que mon père était au fameux TFC-Napoli.

Et du coup, quel a été ton premier match au Stadium ?

C’était la saison 94-95, contre Marseille, il y avait encore les poteaux dans le Stadium. 0-0, ça partait bien ! Après, j’ai enchaîné, mais comme j’étais gersois, je ne venais pas non plus toutes les semaines. J’ai songé à m’abonner l’année dernière, mais la crise sanitaire est passée par là… J’avais fait quelques matchs les années précédentes, mais c’était très loin d’être aussi enthousiasmant que l’année dernière !

Ton meilleur et ton pire souvenir avec le taf ?

Le meilleur, je dirais le dernier match à la maison de la montée en 2003 face à Istres. On savait qu’on allait monter, mais on avait validé ça par une victoire grâce à Thibault Giresse. C’était une année où on pouvait regarder les Ligue 1 dans les yeux, même en étant en Ligue 2. Le pire, c’était la demi-finale de Coupe de France contre Guingamp, comme pour beaucoup de supporters… Sinon au Stadium, j’ai aussi fait les matchs de la Coupe du Monde 98 ou de l’Euro 2016. Et comme je suis un amoureux du foot, j’essaye d’aller voir des matchs importants ou mythiques, comme le derby de Milan il y a deux ans. Mais le plus gros match que j’ai pu faire, c’est le retour à Liverpool, à Anfield ! J’avais fait le déplacement en bus avec 2 potes.

As-tu un joueur préféré, et pourquoi Wissam Ben Yedder ?

Ah Wissam, on a grandi avec lui ! Honnêtement, quand il signe, j’y crois pas trop. Et il m’a fait fermer mon clapet. Ce qu’il est devenu, que ce soit en tant que joueur ou humainement, c’est top. Mais mon premier joueur favori, ça a été Thierry Moreau. Tu venais voir le Tèf, tu venais voir Titi ! Et après, Achille Emana bien sûr, qui a repris le flambeau.

Concernant la saison dernière, qu’est-ce qu’il a manqué à ton avis pour qu’on monte ?

On commence l’année avec le traumatisme de la saison précédente, et on met du temps à démarrer, ce qui nous coûte des points en début de saison pour passer devant Clermont à la fin.

Est-ce que pour toi, il y avait main à Nantes ?

Oui y’a main, y’a main, y’a main, évidemment. Mais les barrages, on les perd sur le match aller. Et il a d’ailleurs été représentatif défensivement de toute la saison. On n’a jamais trouvé ce cador, ce patron qui dirige sa ligne. Gabrielsen ou Dewaest auraient dû être ces joueurs là, mais ils ne les ont pas été.

Pour toi, cette année c’est la bonne ?

Moi, j’y crois, et ce serait une bonne idée de monter avant que la Ligue 1 ne repasse à 18 d’ailleurs.

Finissons en parlant de MPG. Tu joues depuis longtemps ?

J’avais commencé il y a quatre ans avec une Premier League, et je m’y suis remis en 2019 avec tous les championnats, sauf la Ligue deux, puisque Toulouse n’y était pas encore.

Est-ce que tu vas remettre ton titre en jeu cette saison ?

Évidemment ! Même si le coach de mon équipe de foot s’inquiète pour ma masse corporelle avec toutes ces pizzas. N’est pas Beto Marcico qui veut !