L'interview d'Alexis Blin avant TFC - Amiens : "Toulouse, je pense que c'est terminé pour moi"

Publié le 09 novembre 2018 à 18:16 par JB

Samedi, le TFC recevra Amiens à 20h00 au Stadium. L'occasion de croiser Alexis Blin, prêté avec option d'achat au club picard. Le site LesViolets.Com vous propose une interview du milieu de terrain. Voici la troisième partie.

Comment s'est passé ton départ de Toulouse ?
"J’ai rejoint Amiens en tant que joker médical, sous forme de prêt avec option d’achat. Cinq jours après la reprise, Casanova est venu me parler pour me dire qu’il ne comptait pas sur moi. C’est toujours difficile d’entendre ce genre de choses. Pendant tout le mercato, j’ai cherché une porte de sortie. Finalement, j’étais toujours au Tèf après le 31 août. J’étais déçu. Finalement, le coach Pélissier m’a appelé début septembre. Je n’ai pas hésité une seconde."

Tu as failli rejoindre l'Angleterre fin août...
"C’était franchement compliqué. J'étais en effet tout proche d'aller à QPR fin août. C’était un projet qui m’intéressait beaucoup, mais leur masse salariale était encadrée, et le joueur que je devais remplacer a loupé son avion et est donc resté…"

Pourquoi avoir dit "non" à Lens en juillet ?
"Je n’ai pas refusé catégoriquement Lens, c’est faux. À cette époque, j’avais des touches en Ligue 1. Je voulais patienter pour prendre la bonne décision. Les dirigeants du RCL voulaient, eux, recruter rapidement. Le projet lensois était séduisant, mais ça ne s’est pas fait pour une question de timing."

Rester au TFC, une solution que tu pouvais envisager ?
"C’est un métier formidable, je suis conscient de la chance que j’ai. Mais, il faut aussi dire que mentalement, je sortais de trois saisons à jouer le maintien, ce n’était pas évident. Il faut lutter, il y a de la pression, il y a des enjeux pour les supporters, la ville, les salariés du club, les joueurs… Il faut avoir les épaules solides pour supporter tout ça. Partir de Toulouse était la meilleure des solutions pour changer d’air."

Penses-tu revenir à Toulouse en fin de saison ?
"Je pense que le TFC, c’est terminé. Je suis prêté avec une option d’achat, on verra en fin de saison où on en est, mais, pour moi, la page toulousaine est tournée. Je n’ai jamais triché, j’ai toujours donné le meilleur de moi-même pour le Tèf. Clairement, il y a un goût d’inachevé au regard des résultats. Ces dernières saisons n’ont fait plaisir ni aux supporters, ni aux joueurs, ni à la direction. On ne prenait aucun plaisir à finir 17ème. Le début de saison avec Pascal Dupraz où on enchaînait de super résultats, là, tout le monde y trouvait son compte. J’aurais vraiment aimé faire quelque chose avec le Tèf, comme terminer une fois dans les huit premiers ou faire un parcours en Coupe."

Un mot pour les supporters du TFC ?
"Je tiens à les remercier pour leur soutien, même dans les périodes délicates. J’ai reçu beaucoup de messages. Ils me connaissent, ils savent que je me suis toujours accroché. Mentalement, ce n’était pas facile, j’ai longtemps joué blessé. Chaque matin, je boitais comme un fou. Pendant presque un an, je prenais des anti-inflammatoires à cause de mon talon. Sur les dernières saisons, les supporters étaient un peu moins nombreux au Stadium, et c’est tout à fait compréhensible. Les résultats étaient clairement moins bons."

Que représente LesViolets.Com chez les joueurs ?
"C’est un site qui compte, un des plus importants en France. Ça permet aux supporters d’échanger. C’est top pour vous. Personnellement, après un match, je préfère vite tourner la page, mais je sais que j’ai des proches à moi qui se connectaient souvent."

Nos derniers articles