L'étonnant parcours d'un joueur formé au TFC, passé par Bordeaux

Publié le 14 février 2019 à 16:05 par JB

Vous souvenez-vous d’Ilias Hassani ? Ce milieu de terrain-défenseur a été formé au TFC et avait même joué un match en Ligue 1 sous les ordres d’Alain Casanova face à Bastia en 2014 (défaite 1-3 à l’occasion également du tout premier match de Dominik Furman). Un an plus tard, le club avait décidé de ne pas lui proposer de contrat professionnel. Hassani avait alors rejoint les Girondins de Bordeaux pour terminer sa formation. Willy Sagnol l’avait utilisé une fois en championnat en décembre 2015.

Bordeaux a finalement décidé de ne pas conserver Hassani, qui a continué sa carrière en Bulgarie avec un peu plus de réussite (56 matchs entre août 2016 et décembre 2018). Lors du dernier mercato hivernal, Hassani a été transféré à Al-Gharafa, une équipe de première division qatarie et entraînée par Christian Gourcuff. Mais une semaine après son arrivée, le joueur de 23 ans vient encore de changer de club et a été prêté à Al-Kharitiyath, toujours au Qatar. La cause ? Un changement de règlement qui ne permet plus aux quatre premiers du précédent championnat, dont fait partie Al-Gharafa, de recruter cinq joueurs étrangers.

Dans une interview pour Onze Mondial, Hassani était revenu sur son parcours au TFC et avait comparé le centre de formation du Stadium et celui des Girondins : “J’ai passé 10 ans à Toulouse, 10 belles années. C’est le club de ma ville natale. J’ai eu une bonne formation. Après, il y a eu le choix des dirigeants de ne pas me faire signer professionnel alors que j’avais fait 15 apparitions dans le groupe pro. J’avais pourtant joué avec les pros en Ligue 1, j’avais aussi participé à plusieurs matchs amicaux et aux préparations estivales. Je ne regrette rien de mes années à Toulouse. Je regrette juste l’absence de confiance des dirigeants. Je ne connais toujours pas les raisons. Bordeaux, je n’y suis passé qu’une année. Je n’ai pas grand-chose à dire sur ce club. Mis à part que ce n’était pas comme à Toulouse. La formation est différente. Pour moi, Toulouse, c’est meilleur au niveau de la formation.

Nos derniers articles