L'analyse tactique du deuxième but caennais : Pourtant en supériorité numérique, les Violets se sont faits transpercer

Publié le 01 octobre 2021 à 14:30 par Cédric Polizzi

C’est un goût amer qu’aura laissé ce TFC - Caen. Non pas parce que nos adversaires étaient au-dessus, non pas parce que le spectacle n’était pas au rendez-vous, au contraire, mais par le manque de rigueur défensif qui aura coûté le match aux Violets. Sur les trois buts encaissés, les trois buts étaient largement évitables, en étant davantage présents dans les duels. Cette fois-ci, la défense est passée à côté, en espérant que ce soit l’une des rares fois cette saison. La rédaction du site LesViolets.com vous propose de revenir sur le second but caennais, où les Toulousains, pourtant en supériorité numérique, ont été transpercés. Les éléments en rouge vous montrent un détail en particulier, les éléments en jaune vous indiquent une passe, les éléments en bleu font état d'une distance, et ceux en noir d'un déplacement.

On est à la 39ème minute, les Violets mènent 2-1 dans un match dingue, et alors qu’on les pensait lancés sur une bonne dynamique, les Toulousains vont être punis. L’égalisation caennaise vient sur une erreur de la défense violette. Une erreur que l’on apprend pourtant à éviter dès le plus jeune âge. Sery, avec le ballon, fait d'abord face à la passivité du milieu de terrain : Dejaegere qui évite la faute, Spierings n’intervient pas, et van den Boomen se trouve à côté de Lepenant (à la pointe de la flèche jaune), sans pour autant intervenir franchement. Genreau est lui légèrement trop haut sur le terrain, et ne peut pas venir couvrir si accélération il y a. Du côté de la défense, Nicolaisen (flèche 1) est bien trop loin de Lepenant, et ce retard va avoir une conséquence sur tout le reste de l’action. Sylla, lui, n’anticipe pas le futur déplacement de Sery et se retrouve spectateur de l’action. Le jeu voudrait qu’il resserre légèrement vers Nicolaisen afin de refermer l’axe. Concrètement, ici, vous avez la réponse du "pourquoi" les Violets ont encaissé ce but : manque d’agressivité, passivité et manque de concentration.

Sery fait la passe à Lepenant. Van den Boomen est entre les deux caennais, et ne sert à rien : trop loin pour intervenir sur le porteur de balle, et laisse la porte ouverte à Lepenant pour recevoir la gonfle. Nicolaisen réagit beaucoup trop tard, mais est surtout trop loin, depuis le début de l’action. Il ne peut donc intervenir sur Lepenant. Il ne va pas non plus anticiper la passe de ce dernier à destination de Sery dans la profondeur. Sylla, lui, n’anticipe toujours pas, et ne ferme pas l’axe. Sur une touche de balle, et une passe, notre milieu de terrain, et le côté gauche de la défense sont transpercés.

On voit bien que Nicolaisen est à contre-temps (flèche 1) alors que le ballon est déjà parti. Sylla (flèche 2) réagit enfin, mais trop tard, puisqu’il était à l’arrêt et fait face à son adversaire lancé en plein course. Van den Boomen, évite de faire la faute.

Le retard en début d’action de Nicolaisen se retrouve ici (flèche n°1), et ne peut pas assurer l’axe gauche de la défense. Sylla (flèche 2) a toujours un léger retard. Diakité ne peut pas intervenir, car il couvre le second poteau. Desler (flèche 3) se place à l’entrée de la surface pour empêcher la passe en retrait. Et surtout, c’est important de le préciser, nos milieux défensifs ne sont pas présents sur cette fin de séquence.

En résumé, nos Toulousains ont manqué de tout sur cette action. De la spontanéité, de l’agressivité, de l’anticipation et de la concentration. Pourtant en situation de supériorité numérique au début de l’action, les Toulousains se sont faits transpercés. La rédaction du site LesViolets.Com vous propose l’analyse de cette réalisation caennaise, mais le premier but et le troisième but sont du même acabit. Cela ne reste qu’une défaite, et l’important sera de se remettre la tête à l’endroit, dès ce samedi, face à Amiens !

 

Nos derniers articles