Koné : "Dejaegere, le papa de l'équipe"

Publié le 21 November 2020 à 17:26 par JB

Avant le coup d’envoi de Chambly - TFC (19h00, sur Téléfoot Stadium 3), Manu Koné s’est présenté en conférence de presse. Interview.

Comment juges-tu ton début de saison ?
Il est à l’image de l’équipe. Je suis monté en puissance par rapport à mes performances. Maintenant, je commence à prendre confiance, à plus montrer mes qualités et à me mettre au service de l’équipe. J’espère que je vais apporter encore plus. C’est aussi important d’avoir des statistiques. Je commence à être de plus en plus dans la surface, à avoir des occasions. Mon premier but en Ligue 2 va venir. Mes coéquipiers me chambrent un peu, car ils savent que je tente de marquer. Je dois encore travailler à l’entraînement ce dernier geste. Je pense que je vais marquer cette saison. Après, du moment qu’on gagne, c’est le plus important…

Que s’est-il passé face à Valenciennes ?
On a très bien analysé ce match-là. On a vu ce qu’il n’allait pas, notamment sur nos pertes de balle. On a vu ce qu’on pouvait améliorer. On a très bien travaillé pour être prêts ce week-end. Est-ce qu’on a été trop confiant ? Je ne pense pas… Ce n’était pas l’un de nos meilleurs matchs. On a quand même menés 2-0, puis il y a eu un manque de concentration et des défaillances.

Comment abordez-vous cette rencontre face à Chambly ?
On a conscience de notre place au classement. L’objectif reste de monter et ce serait bien de gagner ce week-end pour recoller au podium. C’est vraiment important. On va les affronter comme toutes les autres. On va se donner à fond pour gagner ce match. Cette victoire est très importante pour nous et on va se donner les moyens de l’emporter. Tout le monde dit que nous sommes favoris. C’est peut-être un piège. Mais je ne pense pas qu’on sera perturbé par ça. On connaît nos qualités et si on est unis et solidaires, ça le fera.

Vous êtes plusieurs jeunes à être titulaires cette saison en Ligue 2, voire à être en concurrence. Comment vous entendez-vous ?
Quand on était ensemble au centre de formation, on se disait qu’on espérait monter tous ensemble en pro. On se connaît tous bien, même dans le privé. On s’est encore plus rapprochés avec l’épopée en Gambardella. Aujourd’hui, c’est une force pour l’équipe première d’avoir des jeunes. Les liens entre nous n’ont pas changé.

Un mot sur Brecht Dejaegere, probablement le meilleur joueur du TFC en ce début de saison ?
On va dire que c’est le papa de l’équipe. Il nous guide tous, il parle beaucoup, il nous donne son expérience. Au milieu de terrain, il me dit ce que je dois faire et j’apprends à ses côtés. On a une bonne connexion tous les deux, on va de l’avant ensemble, avec Stijn qui est à la récupération et qui me trouve bien entre les lignes pour que j’apporte offensivement et aider les attaquants.

Quelles sont tes inspirations dans le foot ?
Je vais vous dire Ronaldinho, mais c’est l’idole de tout le monde. Aujourd’hui, je regarde Paul Pogba et Tanguy Ndombele qui jouent à mon poste. J’analyse ce qu’ils font de bien et de moins bien. J’aime regarder mes matchs en vidéo, puis je regarde aussi d’autres rencontres de foot en me focalisant sur les milieux de terrain. Je suis encore dans l’apprentissage.

Nos derniers articles