Junior Flemmings : "Tout le monde était en avance sur moi quand je suis arrivé, j'attends avec impatience le défi de la Ligue 1"

Publié le 26 mai 2022 à 12:00 par JB

L’arrivée de Junior Flemmings est entourée à ce jour d’une énigme. Le Jamaïcain de 26 ans n’a disputé que 25 minutes sur 3 matchs de Ligue 2 depuis sa signature le 5 janvier dernier. Au départ, Philippe Montanier évoquait une condition physique trop légère. "Ce n’est pas un renfort à court terme, mais à moyen et long terme" avait confié l'entraîneur toulousain quelques jours après l'officialisation de sa venue.

Début février, Damien Comolli a précisé à nos confrères de France Bleu Occitanie que sa venue était plutôt programmée pour la saison prochaine, mais que le deal avait finalement pu être conclu dès cet hiver. Pour le moment, Flemmings s’est distingué… avec l’équipe réserve grâce à 6 buts en 6 matchs de National 3.

Actuellement avec la sélection nationale de Jamaïque, Flemmings a répondu aux journalistes de son pays lors d’une conférence de presse. Voici ce qu’il faut en retenir.

Son déménagement à Toulouse
C’est vraiment différent de ce à quoi j’étais habitué au cours des six ou sept dernières années. La culture et le style de jeu sont très différents, mais je peux dire que je me suis adapté assez rapidement. Je suis vraiment une personne discrète, donc ce n’est pas un choc culturel pour moi parce qu’ici, c’est plus discret et tranquille que ce que j’ai pu connaître. Chacun est à son propre rythme, sans oublier que la nourriture est complètement différente. Si vous voulez manger sainement et avoir un mode de vie sain, c’est ici qu’il faut aller.

Sa deuxième partie de saison au TFC
Je dois admettre que je suis arrivé alors qu’il restait 15 matchs dans la saison, donc tout le monde était bien en avance sur moi. Mais en ce qui concerne l’année prochaine, nous verrons comment se déroulera la pré-saison et j’avancerai étape par étape.

La Ligue 1
Je suis vraiment excité et j'attends avec impatience le défi. Des moments comme ceux-ci sont la raison pour laquelle nous faisons du sport. Nous parlons de l'une des cinq meilleures ligues au monde où des joueurs de classe mondiale y participent. Il doit donc y avoir deux fois plus de travail le moment venu. Être ici est le plus grand accomplissement de ma carrière jusqu’à présent. J’attends avec impatience de vivre d’autres moments spéciaux.

Nos derniers articles