Je me souviens pour vous : le TFC de Papy Delsol

Publié le 13 août 2018 à 00:00 par Pierre Pambrun

Notre rédacteur Pierre Pambrun suit le Téfécé depuis son enfance, dans les années 90. Il se souvient pour vous... Aujourd'hui : le TFC de Papy Delsol.

Même si je ne l'ai connu que deux années (de 1990 à 1992) en tant que président "officiel", il me semble que Marcel Delsol l'a toujours été. Comme tous les supporters, les premières saisons vécues au Stadium sont fondatrices et, dans notre esprit, rien n'a changé. Le visage de Papy Delsol est toujours dans le magazine en papier glacé du club, dont nous réclamions avec impatience l'arrivée au buraliste. On le voit toujours aux fêtes de fin d'année devant le sapin de Noël, en patriarche entouré de ses jeunes joueurs et de leur progéniture. On croise toujours Papy Delsol dans les gradins populaires lors de matchs amicaux à Balma ou l'Union. On s'assoit à côté de lui, on échange quelques mots, avec simplicité et admiration.

Mon cousin Nicolas, qui a suivi le TFC au début des années 80, me raconte que Marcel Delsol habitait dans la rue où il travaillait en 2003, dans un bureau de recrutement de l'Armée. "Pendant la fête des voisins, autour d'une vingtaine de militaires, il a récupéré une casquette de la Marine après avoir relaté ses déboires de résistant pendant la guerre !" Assis à côté lui, il expliquait être régulièrement en contact avec des joueurs toulousains appartenant à l'élite : Barthez, Durand, Bancarel.. Il lui raconta également une anecdote connue. Quand Marcico avait présenté Maradonna à M. Delsol, il lui proposa de le recruter. Après le fameux match de coupe d'Europe contre Naples, il glissa à l'Argentin : "Je vous l'avais dit que vous joueriez un jour à Toulouse !".

De son côté, Claude-Yves Marty, ancien dirigeant, se souvient de la nomination de Marcel Delsol comme président : "Le TFC était à l'époque une Association recevant des subventions de la mairie de Toulouse. Un jour Dominique Baudis nous convoque en nous priant de « dégager » le président Daniel Visentin. C'était une décision difficile. Nous avons jeté une pièce qui est retombée côté Delsol. Vous connaissez la suite."

Ce dimanche, avant TFC - Bordeaux, une minute de recueillement lui sera dédiée. Nous penserons à lui. Président de mon enfance, au revoir Papy Delsol.

Nos derniers articles