Jaubert (DG du TFC) : "Le vrai modèle pour nous, c'est le football allemand"

Publié le 11 mai 2021 à 07:30 par JB

Il y a quelques semaines, Olivier Jaubert a tenu une conférence auprès des partenaires du TFC. Le directeur général a évoqué l’investissement de RedBird, le nouveau projet toulousain notamment en matière de loges et de marketing.

Le projet américain du TFC
Je voulais vous remercier pour votre fidélité et votre enthousiasme vis-à-vis du projet qu’on est en train de mettre en œuvre. On est au départ, on est dans les starting-blocks. On a la chance d’avoir un propriétaire qui est très particulier. C’est vrai que, souvent, en France, les réactions ont toujours été un peu inquiètes quand un fonds de pension américain est venu investir dans un club. En moyenne, RedBird reste entre 8 et 12 ans dans les projets dans lesquels il investit. C’est très rare sur ce genre de fonds. Leur volonté est toujours la même : construire une société et la faire grandir via des investissements humains.

Les trois fondamentaux du nouveau projet
Le projet du club est de construire est une vraie identité qui repose sur trois piliers : on veut d’abord être le club de l’Occitanie ouest. On a la chance d’être dans un territoire de football avec plus de 1000 clubs dans la région, quatre ou cinq fois plus de licenciés que le deuxième sport dans la région. On est un club qui va intégrer de l’innovation. C’est la marque de fabrique de Damien Comolli. On travaille avec la data sur le recrutement et le déroulé de la saison. On est en train d’intégrer d’éléments d’innovation sur tous nos programmes, comme par exemple sur celui appelé “Clubs partenaires” à destination du football amateur dans la région. À côté du sportif, le TFC est une start-up. On a la chance d’avoir des gens jeunes et ambitieux, qui ont compris le challenge que l’on propose. Enfin, et c’est essentiel pour nous, on est un club qui se veut engagé et solidaire. Vous connaissez la Fondation du TFC qui fête son onzième anniversaire. Nous ferons un grand dîner de gala pour lever des fonds quand les conditions sanitaires le permettront. (…) L’année 2021-2022 sera une année pour nous de réflexion pour construire la pure stratégie de transition écologique. Qu’est-ce que ça veut dire que mener la transition écologique d’un club de football ? On va essayer d’y répondre.

La nouvelle politique commerciale, les nouvelles loges
On a choisi de faire évoluer notre politique commerciale. On a regardé partout en Europe ce qui se fait dans le football et dans d’autres sports. Le vrai modèle pour nous, c’est le football allemand. C’est un modèle très particulier, puisqu’il ne repose pas autant qu’en France sur les droits télé. Évidemment que les droits télé ont un poids fort, mais les ressources des clubs là-bas reposent sur le public, donc les revenus billetterie et dérivés (merchandising et buvettes), et beaucoup sur les partenariats entreprise. En 2002, quand Kirch a fait faillite (le détenteur des droits, ndlr), les clubs allemands se sont retrouvés sans droits télé. À ce moment-là, les entreprises allemandes sont venues au chevet des clubs. Ça repose toujours sur les mêmes choses. D’abord des annonceurs, souvent nationaux ou internationaux, peu nombreux sur les équipements, qui sont très impliqués dans le club et qui apportent de gros budgets. Ensuite, des annonceurs qui vont avoir des dispositifs spécifiques en fonction de leur métier ou avec l’inclusion du digital, qui vont se connecter avec les fans. En général, en Allemagne, eux sont entre 20 à 25 par club. Ce sont souvent des entreprises qui sont locales ou régionales. Pour nous, c’est très important d’aller dans la même direction. Il est évident que le terreau économique, même si la région souffre, doit servir. On veut accompagner les entreprises locales pour les aider à rayonner. Enfin, troisième niveau de partenariat, ce sont toutes les sociétés qui nous rejoignent dans le domaine des hospitalités. Nous avons fait évoluer nos offres en se disant qu’on devait adapter une réponse à chacun. On a beaucoup de loges au Stadium. On les a distingués entre les loges premium et silver, principalement liées à leur location. Plus vous êtes près du centre, plus votre loge est premium. Il y a également l’espace affaires. Il est essentiel pour nous que le TFC retrouve dans ses hospitalités des prestations de qualité qui font que quand vous invitez vos clients, vous êtes fiers de les recevoir, le tout dans la convivialité. On souhaite que les gens soient heureux au Stadium, dans une atmosphère de fête. Ça doit être un événement de venir au Stadium. Enfin, dans les loges et espaces affaires, il y aura des animations et la présence de joueurs après les matchs. Notre volonté, c’est de positionner notre offre d’hospitalités au niveau des plus grands clubs.

La billetterie pour 2021-2022
Nous aurons un nouveau logiciel de billetterie la saison prochaine. Nous avons pris la Rolls-Royce dans ce domaine en France. On a regardé ce que font les meilleurs, c’est-à-dire le PSG. Paris travaille avec DT Consulting depuis 8 ans. On va bénéficier de tous les développements demandés depuis par le PSG.

Une nouvelle boutique internet
Jusqu’ici, le e-commerce était totalement intégré au sein du club. La société Fanatics va reprendre notre boutique officielle qui sera désormais totalement gérée par eux. Ensuite, nous apparaîtrons sur la boutique en ligne de Fanatics dans laquelle il y a toutes les grandes marques. Cela nous donnera plus d’exposition, donc plus de business. On va toucher des royalties et un minimum garanti. Le merchandising devient donc une pure profitabilité. C’est très important, car on sait que l’avenir du merchandising passe par le e-commerce.

Le nouvel équipementier
On change d’équipementier à partir du 1er juillet. On vient de passer sept ans avec Joma qui est une très belle marque. Mais on a été approché par un équipementier nouveau puisqu’on va être leur premier club de football en France : Craft. C’est une marque suédoise. C’est historiquement équivalant à un Under Armour, c’est-à-dire une marque qui a fabriqué beaucoup de sous-vêtements techniques pour commencer et qui s’est développé pour arriver dans le football. Craft est l’équipementier de La Gantoise, club où jouait Brecht Dejaegere. Je lui ai demandé ce qu’il pensait d’eux, il m’a répondu que ce sont des tops produits et que ce serait super de travailler avec eux.

Nos derniers articles