Jacques Breda : "Vraiment, je ne peux pas revenir au Stadium..."

Publié le 01 juin 2019 à 13:25 par JB

En premier jugement, le Tribunal de Commerce de Bordeaux a donné raison au TFC face à Jacques Breda, qui accuse le club d’une « rupture brutale des relations commerciales établies » dans sa fonction de speaker du Stadium en août 2017 et réclame des indemnités. Interview avec M. Breda.

Jacques Breda, quelle est votre réaction ?
Je respecte la décision du tribunal. Je me laisse le temps de la réflexion pour éventuellement faire appel, car j’estime avoir des points à défendre. D’abord, la longueur de la relation commerciale qui est de 22 ans puisque j’ai commencé en 1995. Ensuite, la rupture brutale du contrat, soudaine, que j’ai appris quatre jours avant le premier match de manière orale. Je rappelle que ma mission principale était d’animer les matchs. Les autres activités, comme les tournois, les soirées institutionnelles, c’était périphérique.

Aujourd’hui, quelle est votre relation avec le club ?
Aucune. Je suis toujours les résultats du TFC. Je suis supporter du foot à Toulouse, mais j’ai du mal à revenir au Stadium. Je n’y suis jamais allé cette saison d’ailleurs. Non, vraiment, je ne peux pas…

Sur les réseaux sociaux, de nombreux messages vous sont envoyés chaque jour…
Il faut savoir raison garder et avoir la tête sur les épaules. Quand je suis dans la rue ou sur d’autres matchs, des gens viennent spontanément me voir pour me parler du TFC et du fait que je n’y suis plus. Ça me fait chaud au coeur.

Nos derniers articles