Immersion dans les coulisses du VAR

Publié le 16 novembre 2019 à 14:21 par Anthony Labatut

Ce mardi, certains médias étaient invités au centre opérationnel de l'arbitrage vidéo français, à Paris, afin de découvrir les lieux dans lesquels les décisions du VAR sont prises. Six postes (pour les six matches du samedi soir) composent les lieux. Trois hommes interviennent sur chaque poste : un technicien, un arbitre et un assistant. Ces derniers doivent vérifier les buts, les cartons rouges, les penalties et éviter les erreurs d'identité. Avant chaque rencontre, plusieurs tests vidéos et audios sont réalisés pour s'assurer du bon fonctionnement de l'outil, et les arbitres sont briefés quelques minutes avant le début des matchs. A la fin de ceux-ci, un bilan a également lieu.

Depuis le début de la saison, 36 erreurs claires d'arbitrage ont été repérées. Grâce au VAR, 25 d'entre elles ont été corrigées, tandis que les autres non pu l'être du fait d'un incident technique. En moyenne, 98 secondes suffisent aux arbitres vidéos pour prendre une décision suite à la consultation des ralentis.

Nos derniers articles