Ils vivent à Paris et supportent le TFC, l'interview des Occifans

Publié le 14 novembre 2017 à 15:00 par Rédac

Pendant cette trêve internationale, la rédaction du site LesViolets.Com vous propose une interview des Occifans, l’association des supporters toulousains habitant à Paris, relancée par Arnold.

Quel bilan sportif tirez-vous de ces trois premiers mois ?
"Ce début de saison est sportivement en demi-teinte. On est capables de montrer de bonnes choses sur un match, mais incapables d'enchaîner deux prestations convaincantes. C'est vrai qu'on a joué les plus gros clubs dès le départ, que le bilan comptable n'est pas si mauvais, mais on s'est quand même tapés des matchs d'une qualité incroyablement mauvaise, comme à Troyes ou à Nantes. Y a qu'à voir le nombre de tirs…"

Qu’attendez-vous pour la suite de la saison ?
"Au vu du mercato estival, franchement qualitatif, on est quand même globalement déçus que l'équipe ne soit pas capable de proposer du jeu attrayant. On espère que les milieux et les attaquants arriveront à mieux se trouver, et surtout à aller de l'avant pour tenter des choses ! Un peu plus de créativité et de conviction feraient du bien à tout le monde. Le TFC doit finir dans les 10 premiers du championnat, avec cet effectif, sinon ce serait une mauvaise saison. Mais finir dans les 10 premiers sans montrer de jeu, ça ne serait pas satisfaisant, car le club n'aurait alors pas réellement progressé... Concrètement, on en attend plus."

Récemment, Pascal Dupraz a critiqué le public du Stadium. Êtes-vous choqués ? Déçus ? Lui donnez-vous raison ?
"Les dernières sorties de Pascal Dupraz sur les supporters toulousains sont piquantes, mais pour autant elles ne sont ni toutes vraies, ni toutes fausses. On sait tous que le public toulousain est globalement tranquille. D'une certaine façon, ça tient au côté "confortable" qu'est vivre à Toulouse, où les gens sont parfois trop bien habitués et ont tendance à ne jamais trop se remuer pour faire bouger les choses : le public vient alors en spectateur critique, en consommateur d'un événement sportif, plus qu'en passionné de foot. Peut-être que la politique du TFC n'arrange pas les choses, puisqu'elle semble parfois donner à son public un rôle de "clientèle", oubliant parfois que les initiatives des supporters fidèles et passionnés peuvent avoir plus d'impact sur l'âme d'un stade, et par extension sur l'âme d'un club. Des supporters motivés, il y en a ! Mais sont-ils considérés comme partie intégrante du club ? C’est moins sûr... et du coup les groupes perdent en crédit vis-à-vis du reste du stade. Si on laissait aux kops l'initiative d'animer l'avant-match, plutôt que de diffuser des musiques à fond dans les enceintes jusqu'au coup d'envoi, par exemple, ça donnerait une meilleure place aux groupes de supporters, et le reste du public suivra et s'engagera peut-être un peu plus pour son club... Et évidemment, l'ambiance et les encouragements montent quand le jeu s'anime, et dernièrement on ne peut pas dire que le jeu du TFC soit stimulant pendant 90 minutes. Pour résumer, je dirais que le coach comme le club doivent garder en tête que public se construit autour d'un style de jeu et d'une ambiance qui lui est confiée."

Pour votre association, quelle est l’actualité ?
"De notre côté on essaye de poursuivre l'effort de rassemblement de supporters toulousains en Île-de-France. On est une grosse centaine à s'être "recensés" sur notre groupe Facebook, et on essaye d'assister au plus de matchs possible dans la moitié Nord de la France. Parfois sous la forme de déplacements organisés (en bus ou minibus), parfois plus spontanément en partageant une voiture pour se rendre au stade. À quelques reprises, on se retrouve aussi dans des bars pour voir des matchs, mais il nous manque encore un bar "QG" dans lequel on puisse prendre nos habitudes (dans l'idéal, si vous connaissez à Paris des bars tenus par des Toulousains, on est preneurs) ! Depuis quelques semaines, on a entamé les démarches pour se constituer en association officielle, c'est en cours. Le prochain déplacement prévu, c'est Lille, probablement en bus, on espère être nombreux !"

Quelle est l’espérance de vie d’un Occifan sans se rendre au Stadium :-) ?
"Difficile de dire combien tient un Occifan sans retourner au Stadium. Certains sont sur Paris depuis des années et ne vivent leur passion pour le TFC que dans les parcages visiteurs ; d'autres aiment descendre souvent à Toulouse pour retrouver le Stadium, leur jardin... C'est variable ! Au Stadium ou en parcage, ce n'est pas la même ambiance et au sein des Occifans chacun apprécie de suivre le club à sa façon."

Nos derniers articles