Guingamp - TFC : En Avant la montée ?

Publié le 12 April 2021 à 00:00 par Samuel Cadène

À quelques heures du coup d'envoi, le TFC se retrouve nez à nez avec son destin. Compte tenu des résultats de ses concurrents directs, tout autre résultat qu'une victoire au Roudourou aurait des allures de réel gâchis. La montée se joue peut-être ici.

Qu'en sera-t-il de nos espoirs de montée à l'issue de cette 32e journée de Ligue 2 ? Sans jouer, le TFC réalise déjà un énorme coup comptable après que le Paris FC et Troyes aient partagé les points, et que d'héroïques Palois soient venus à bout de Clermont dans les arrêts de jeu samedi soir, reléguant les hommes de Gastien à la quatrième place.

Alors bien sûr, en cas de défaite ou de partage des points en Bretagne, il est clair que le TFC aurait encore son destin entre ses pieds pour remonter, mais des occasions comme celles-ci ne se reproduiront peut-être plus d'ici la fin de la saison. Marqué par un épisode Covid qui le prive de deux pièces majeures du système tactique de Garande (Adli et Spierings), le TFC devra faire preuve de ressources pour aller se venger du match nul qu'étaient venus arrachés les Rouge et Noir cet hiver au Stadium (2-2). 

Très en forme depuis quelques matches, Manu Koné ne devrait pas être un fardeau au milieu du terrain pour suppléer Spierings, tout comme Janis Antiste en attaque à la place du Biterrois Adli. Le Pitchoun a eu son rôle à jouer en début de saison, il semble presque écrit qu'il devra encore jouer les héros en cette fin d'exercice.

Plus l'ombre d'une victoire à l'extérieur depuis 3 mois

Mais là où le bât blesse, c'est cette fameuse série noire à l'extérieur en championnat, qui s'étend depuis le 25 janvier et la victoire (0-1) à Sochaux, sous la neige et grâce à un Dupé XXL. Depuis, Toulouse s'est imposé à Bordeaux et sur le pré de Saumur en Coupe de France, mais jamais plus en Ligue 2.

Cette saison, les hommes de Mécha Bazdarevic sont dans le dur, embourbés à la 18e place du classement. De fait, le principal danger pour les Violets serait de croire qu'il sera aisé d'aller s'imposer chez une équipe qui lutte pour ne pas être rétrogradée en National. D'ailleurs, le défenseur belge Sébastien Dewaest annonçait se méfier de l'EAG : "Cette formation est une équipe qui n’a pas souvent la possession du ballon, qui joue beaucoup avec un bloc bas et essaye de vite se projeter en transition. Elle est très forte sur phases arrêtées. À nous d’être prudents et de mettre du tempo pour bouger cette défense et créer des espaces. Il faudra également être attentifs sur les replis." Messieurs, à vous de jouer !

Nos derniers articles