Guingamp 1-1 TFC : Une partie compliquée pour Machado, bien pris par Jérémy Mellot

Publié le 15 April 2021 à 11:05 par Cédric Polizzi

Si vous étiez devant la rencontre ce lundi, vous avez pu observer que Deiver Machado n’a pas livré sa meilleure prestation sous le maillot Toulousain. Assez loin de ses standards et de son efficacité habituels, le Colombien a (en grande partie) été bien cadenassé par Jérémy Mellot, piston d’un soir. Car oui, Frédéric Bompard n’hésite pas à changer de système en fonction de son adversaire, et ce lundi soir, il a opté pour un 5-3-2. La rédaction du site LesViolets.Com vous propose de revenir sur la première mi-temps compliquée de Machado.
Afin de mieux comprendre le code couleur, les flèches rouges indiquent le sens de la passe, les flèches noires signifient un déplacement, les flèches violettes indiquent un choix qui aurait pu être fait, et les flèches orange auront pour but de mettre en lumière quelque chose que vous n’auriez peut-être pas vu lors du direct.

La défense sur le temps de passe est quelque chose que l’on enseigne dès le plus jeune âge. Durant (presque) toute la rencontre, Mellot s’est placé à 3-4 mètres de Machado, et a déclenché son pressing au moment où la passe lui est faite. C’est exactement le cas ici. Comme Guingamp joue à 5 en défense, il peut monter sur le Colombien sans se poser de questions. Etant donné que la défense des Bretons est bien en place, la couverture sera faite si balle en profondeur il y a. L’objectif n’est pas de récupérer le ballon, mais de le forcer à rejouer vers l’arrière sans le laisser se mettre face au jeu, et prendre de la vitesse. Car c’est dans ce registre que notre "Cafetero" est le plus dangereux.

Ici, Machado reçoit le ballon de van den Boomen. Si vous regardez le placement de Mellot (entouré dans le cercle bleu avec Machado), vous pouvez observer que la position du corps est bonne : sur les appuis en recule-frein, les épaules et les jambes sont tournées vers l’intérieur de façon à ce que si le latéral toulousain prend le couloir, il puisse empêcher le centre. De plus, il est à 2 mètres, donc assez proche pour intervenir, mais assez loin pour ne pas être pris à défaut. Sans solution, le Colombien va perdre le ballon et faire faute. Autre fait important, Machado se plaint d’un manque de solutions (voir cette demande qu’il fait avec les bras) et Healey tourne le dos (entouré en rouge) à son coéquipier. Une alternative aurait été bonne : Healey suit la flèche violette et sollicite un une-deux avec Machado pour qu’il puisse mettre le ballon devant le but. Un défenseur aurait peut-être suivi l’attaquant, et donc cela aurait libéré un espace pour la montée d’un milieu de terrain.

Sur cette image, nouveau pressing bien réalisé par Mellot qui empêche Gabrielsen de jouer avec Machado. Le capitaine est obligé de jouer en arrière. Sachant que "Macha" est plus rapide que son adversaire, un appel contre-appel aurait été une bonne alternative pour prendre à contre-pied son vis-à-vis.

Tout le monde sait à quel point Machado aime prendre son couloir très tôt pour prendre de vitesse son adversaire ! S’il a petit à petit réussi à le faire, il a été bien cadré sur ce type d’action en début de rencontre. Van den Boomen va tenter de lancer le Colombien, Mellot anticipe le mouvement de Machado, en prenant deux mètres d’avance. La passe du Hollandais n’est pas bonne, mais si elle l’avait été, le latéral toulousain aurait été au coude-à-coude avec Mellot. Nouvelle bonne anticipation. Toutefois, une faille aurait pu être exploitée si la passe avait été bonne. Sampaio (entouré en bleu), sort à contre-temps et libère un espace dans son dos.

27ème minute de jeu et vient l’ouverture du score de Livolant, sur une multitude de mauvais choix. Au début de l’action, Gabrielsen récupère le ballon et souhaite amener le surnombre. Le Tef perd la balle, et le capitaine toulousain revient… en marchant (voir la flèche orange). Amian étant sorti sur le porteur de balle au milieu de terrain, Sanna étant pris de vitesse, et Machado étant monté et n'ayant pas anticipé cette attaque à la perte du ballon, on se retrouve en situation de 4 contre 2. Van den Boomen compense en défense, mais va suivre l’appel de Pierrot (indiqué par la flèche noire la plus basse sur l’image). Livolant va faire son appel dans le dos du Néerlandais. Machado (entouré en bleu) est trop loin pour intervenir, et la remise en une touche de Rodelin est parfaite. Toulouse est mené au score.

Les Violets ne sont menés que depuis 10 minutes. Et lorsqu’on mène au score, les joueurs ont souvent tendance à se relâcher sur les quelques minutes qui suivent. Servi sur le côté par van den Boomen, Machado va être, pour la seule fois du match, oublié par Mellot. Ce dernier étant trop loin, ne va pas pouvoir empêcher le centre qui amènera le but. On peut également noter que c’est Sam Sanna qui a donné le ballon préalablement à van den Boomen, et le Pitchoun n’a pas hésité à apporter le surnombre dans la surface sur cette action (voir la flèche orange).

Même pas une minute après l’égalisation, il est intéressant d’observer la réaction de Mellot. Laxiste sur son marquage 60 secondes auparavant, ce n’est pas du tout le cas ici, et il va reprendre son pressing sur Machado, quitte à faire faute, comme sur cette action. L’objectif est de ne lui laisser aucun espace libre.

Dans cette situation, les Toulousains partent en contre, à 3 contre 2. Machado possède une fenêtre de passe, certes réduite, mais elle existe. Mellot étant tourné vers Machado, ne pourrait pas intervenir en cas d’une passe dans son dos. Mais il prend la décision de continuer tout droit. Healey et Antiste font pourtant l’appel qu'il faut pour être servi.

Enfin, ici, Dewaest choisit d’allonger vers Machado, mais Mellot a très bien anticipé et défend une nouvelle fois dans le bon tempo sur le latéral toulousain.
C’est donc en adaptant son système au schéma de Patrice Garande, que Frédéric Bompard a contré le jeu du TFC. Jérémy Mellot a bloqué Machado, comme on l’a très rarement vu cette saison. Placé au poste de piston droit, le Guingampais a eu plus de liberté pour venir chercher "Macha" que s’il avait été un simple latéral droit dans une défense à 4. Parfois pris à défaut, il aurait pu toutefois être exclu pour une répétition de fautes. De son côté, le Colombien a également fait de nombreux mauvais choix, comme en témoigne cette scène peu habituelle en fin de match où Patrice Garande lui a reproché de rester bloqué le long de ligne de touche.
En bref, cette première mi-temps montre le match compliqué du Colombien. S’il a parfois réussi à se défaire du marquage de Jérémy Mellot, il n’a pas fait toujours les bons choix à des moments qui auraient pu être décisifs. Il a également perdu 30 ballons, le record pour un Violet ce soir-là. En seconde période, les Guingampais ont surtout attendu les Toulousains et se sont contentés de bien défendre. On ne doute pas que ce dernier rebondira très vite dès la prochaine rencontre, face à Châteauroux !

Nos derniers articles