Garande sur les coups de pied arrêtés : "Nous avons redéfini notre stratégie de travail"

Publié le 30 November 2020 à 21:35 par JB

Sur les 15 buts encaissés par le TFC, 9 l’ont été sur des coups de pied arrêtés (voire 10 en comptant celui de Dunkerque qui fait suite à un corner). En conférence de presse, Patrice Garande a expliqué comment il a bûché dans ce domaine avant TFC - Niort : “On a travaillé ça jeudi matin. Sur le plan défensif, nous avons mis en place des choses qui ne changent pas en fonction des envies de Maxime (Dupé). Il nous a dit s’il voulait un joueur au premier poteau, s’il en voulait deux, s’il préférait jouer en zone ou en individuel. Il a donné ses préférences, mais on en a quand même pris neuf. Donc nous avons redéfini notre stratégie, pas forcément sur le placement des joueurs, mais sur notre façon de travailler. Désormais, ce sont des séances à part entière. J’ai dit aux joueurs que c’est un aspect du foot qu’on ne peut pas négliger, car on perd des matchs et des points sur ça. Mais je ne dissocie pas non plus la partie offensive, car, selon moi, on doit aussi marquer plus de buts sur coup de pied arrêté. Pour le moment, on en a mis que deux, à Chambly et contre Amiens. Tout ça, c’est une question de mentalité. Il faut être méchant, agressif, concentré dès le début. L’adversaire doit sentir qu’on n’a pas envie de prendre de but. Face à Chambly, même si on perd le premier duel, il y a trois possibilités ensuite de récupérer le ballon, on est en surnombre et on reste passif. Et vice-versa, il faut qu’on soit persuadé que c’est une arme offensive. Et on a les armes pour être efficaces dans ce domaine ! On en parle, on y travaille, mais il ne faut pas non plus que ça devienne un truc qui nous traumatise.

Nos derniers articles