Garande : "Notre problème aujourd'hui, c'est d'avoir cette régularité dans les performances"

Publié le 21 September 2020 à 14:30 par JB

Le site LesViolets.Com vous propose l’interview de Patrice Garande après le match nul contre Clermont (1-1).

Quel est votre ressenti après cette rencontre ?
On était venu pour bien plus. Il y a le point positif, c’est que nous avons su revenir au score. Le point négatif, c’est que nous n’avons pas joué à notre niveau avec trop de déchet technique. On avait fait un bien meilleur match contre Sochaux. C’est une déception, je pensais qu’on allait être dans la lignée de cette performance. Ça n’a pas été le cas. On va l’analyser, le regarder et se projeter sur la réception d’Auxerre. Si on veut gagner des matchs, il faut qu’on soit meilleur que ça. Si on veut gagner des matchs, il faut qu’on soit comme ce qu’on a été contre Sochaux en y ajoutant de l’efficacité. Notre problème aujourd’hui, c’est d’avoir cette régularité dans les performances et le niveau de l’équipe d’une journée à l’autre. Nous, il y a actuellement trop d’écart.

Même à 11 contre 10, vous avez eu du mal…
C’est toujours compliqué. On pense toujours que c’est plus simple pour l’équipe qui possède un avantage numérique. On a changé à la mi-temps de système pour pouvoir les presser haut. On a eu des situations, mais on a un problème d’efficacité. On ne marque pas assez de buts par rapport à nos occasions. Clermont a bien défendu, bien groupé et ils sont sortis en contre.

Comment expliquez-vous votre faiblesse défensive ?
Je ne l’explique pas… Il y avait beaucoup de sérénité et de sécurité contre Sochaux. Là, avec les mêmes joueurs, on a senti de la fébrilité. C’est aussi un axe de travail important, d’abord individuellement. J’ai de jeunes joueurs, il faut travailler leur niveau de performance d’un match à l’autre.

Clermont a également bien joué.
Ce n’était pas une surprise. On savait que sur l’animation défensive, Clermont ressemblait à Sochaux, mais on savait qu’offensivement, Clermont est une des équipes qui jouent le mieux au football. On avait mis en place un plan de jeu. On voulait les presser, mais il ne fallait pas être en retard, on ne l’a pas bien fait. On a manqué de coordination dans la récupération du ballon.

Lundi, contre Sochaux, vous étiez heureux de l’état d’esprit de votre équipe. Est-ce toujours le cas ?
J’ai moins ressenti cet état d’esprit. Sur le plan physique, on était aussi peut-être un peu moins bien. Je ne dis pas que les joueurs avaient moins envie. Mais tout ce qu’on a ressenti contre Sochaux, la volonté d’aller de l’avant, de gagner des duels, de jouer pour marquer des buts, on l’a moins senti à Clermont. Ce sont des choses qui arrivent.

Quelles sont vos attentes jusqu’au 5 octobre, date de fermeture du mercato ?
Je ne parle pas du mercato, je parle du match !

Nos derniers articles