Garande : "Je pense que c'est un de nos plus mauvais matchs"

Publié le 24 October 2020 à 23:45 par JB

Découvrez la conférence de presse de Patrice Garande après le succès du TFC contre Rodez, 3-0.

Patrice, quelle est votre première réaction ?
La grosse satisfaction, c’est d’avoir gagné, le score et de ne pas avoir pris de but. Mais on ne peut pas dire que dans le jeu… On va dire que le jeu ne m’a pas donné satisfaction. Je pense que c’est un de nos plus mauvais matchs. On l’a gagné, on a obtenu ce qu’on cherchait, c’est plutôt bien. Mais quand on regarde la rencontre, on a eu beaucoup de déchet technique. Je trouve qu’en première mi-temps, on a manqué de rythme. On voit que tout ça reste assez fragile. Quand on mène 2-0, on joue très bas, on laisse Rodez nous acculer sur notre but, se créer des situations, alors qu’on devrait être beaucoup plus serein et tranquille. Voilà, dans le contenu, on a fait pas mal de matchs bien meilleurs que celui-là. Il faut aussi savoir gagner ces matchs quand on est moins bien. C’est l’équipe dans son ensemble qui a manqué de technicité, de rythme et d’un petit peu tout. On va bien analyser ça, car on avait fait une semaine d’entraînement un peu moins intense que les autres, par rapport au fait que nous avions joué à 10 pendant une heure et demi à Ajaccio.

Qu’attendiez-vous de votre équipe ?
J’aurais souhaité qu’on mette plus de rythme dans nos sorties de balle, qu’on puisse mieux trouver nos milieux, qu’on joue plus vers l’avant. L’action du premier but est magnifique et j’aurais aimé voir ça plus souvent. C’est dans ce sens-là que je trouve qu’on a été en dessous de notre niveau. Ceci étant dit, plus les joueurs joueront ensemble, plus il y aura des automatismes. On le voit avec notre milieu de terrain.

Justement, un mot sur les performances de vos milieux ?
Aujourd’hui, Manu était un peu en dessous, même Stijn Spierings, même si c’était pas mal, c’était un peu en dessous par rapport à Ajaccio. Brecht Dejaegere, compte tenu de sa blessure à l’épaule, a fait à peu près le job. Je ne veux pas prendre les joueurs un par un. Mais l’équipe était globalement en dessous de ce qu’elle avait produit dernièrement. Nous allons regarder ça avec le staff. Peut-être que dans notre semaine d’entraînement, on aurait dû travailler un petit peu plus. L’essentiel, c’est d’avoir gagné, de pouvoir analyser et de se projeter sur le prochain match qui ne sera pas simple.

Toulouse enchaîne malgré tout un troisième match consécutif sans encaisser de but…
Ça, c’est un des gros points de satisfaction. Même quand l’adversaire se crée des situations, on sent qu’il y a cette volonté de ne pas prendre de but. Nous avons un gardien qui fait les arrêts qu’il faut.

Ne sentez-vous pas quand même un vrai gain de confiance ?
C’est normal d’emmagasiner de la confiance. Mais regardez, a-t-on montré de la sérénité quand on menait 2-0 ? Moi, je ne trouve pas ! On a été acculé sur notre but en jouant très bas, alors qu’en menant, on aurait dû mettre le pied sur le ballon et le garder. Tout ça reste fragile. Je sais qu’il y a eu de bonnes séquences de jeu, mais j’attendais plus de rythme. Vous n’êtes jamais à l’abri d’un coup franc ou d’un penalty… Quand vous avez l’occasion de tuer le match, il faut le faire. Et on ne l’a pas fait en première période. J’ai trouvé qu’il y avait trop peu de jeu vers l’avant.

Vous n’êtes donc pas satisfait ce soir…
Je veux bien les gagner tous comme ça, 3-0 ! Mais en jouant comme ça, je ne pense pas… (sourire). J’exagère un peu en disant que c’est notre plus mauvais match… Mais, vraiment, les joueurs savaient après la rencontre que ce n’était pas leur meilleure performance. Si on veut progresser, on ne peut pas se contenter de ça.

Avez-vous trouvé, quand même, des éléments positifs ?
La victoire, c’est l’essentiel. Et je vois toujours cette cohésion, cette solidarité, cette envie de ne pas prendre de but. Les efforts sont faits pour les copains. Cette équipe a une âme. C’est essentiel. J’espère qu’on va garder tout ça jusqu’à la fin de la saison. Ce dimanche, nous ferons un décrassage, je laisserai les joueurs tranquille. Mais dès mardi matin, on va parler de ce match. Ne croyez pas que je vais tuer les joueurs… Je pense juste qu’on aurait dû faire mieux.

Et vous avancez au classement !
Forcément, en gagnant des matchs, il y a une progression au classement. Mais pour l’instant, on ne se focalise pas là-dessus. On regarde d’abord notre équipe, progresser et gagner des matchs. Je veux une équipe efficace. On est encore très loin de la course à la montée. On sait d’où on est parti, on s’occupe de nous, on est dans une phase de progression. Si on veut continuer comme ça, il faut continuer de gagner des matchs et ne pas faire que des nuls. J’espère que cette série durera le plus longtemps possible.

Nos derniers articles